LS - Servette

La jouerie vaudoise, le non-match grenat, le sauveur Diaw 

Chris Geiger, à Lausanne

20.9.2020

Le Lausanne-Sport a battu le Servette FC (2-1) lors de la 1e journée de la saison 2020/2021 de Super League. La bonne prestation collective vaudoise, le non-match grenat et le sauveur Mory Diaw: voici les trois points à retenir de ce premier derby lémanique de l'exercice.

Lausanne – Servette 2-1

Lausanne – Servette 2-1

Raiffeisen Super League, 1ère journée, Saison 20/21

20.09.2020

On a aimé...

... la prestation collective du Lausanne-Sport pour son retour dans l'élite. Auteurs d'une excellente partie, les Vaudois n'ont pas raté leurs retrouvailles avec la Super League. Les hommes de Giorgio Contini ont mis une grosse pression sur les Servettiens dès les premiers instants du match, remportant ainsi de nombreux duels dans l'entrejeu. Surtout, les pensionnaires de la Pontaise ont proposé un jeu alléchant, direct et porté vers l'avant. Certainement l'un des meilleurs joueurs sur le terrain, Nikola Boranijasevic a symbolisé la bonne performance lausannoise. Très généreux dans l'effort et solide défensivement, le latéral droit s'est également montré décisif devant le but adverse. Le Serbe a ainsi effectué un travail admirable sur l'ouverture du score du LS, offrant un véritable caviar à Aldin Turkes (17e). Le chef-d'œuvre sur coup-franc de Christian Schneuwly (59e) est venu couronner un magnifique après-midi côté lausannois. A confirmer dimanche prochain à Lucerne.

Zeqiri :

Zeqiri : "on a jamais douté de nous"

L'attaquant lausannois heureux à l'interview après la victoire 2-1 contre Servette lors de la première journée de Raiffeisen Super League.

20.09.2020

On a moins aimé...

... le non-match du Servette FC. Pour leur retour en championnat après deux rencontres en Europa League (qualification contre Ruzomberok, élimination face à Reims), les Grenat ne sont jamais véritablement entrés dans leur match. Dépassés à mi-terrain, les hommes d'Alain Geiger ont perdu la majorité des deuxièmes ballons. Ils ont surtout manqué d'agressivité et d'envie, offrant ainsi de véritables boulevards à leurs adversaires. Le réajustement tactique opéré par le coach genevois à la pause (sortie d'Alex Schalk, entrée de Moussa Diallo et passage du 4-4-2 au 3-5-2) n'a d'ailleurs apporté aucune plus-value au jeu servettien. Durant plus de 80 minutes, ce dernier était à des années-lumière de celui proposé la saison dernière. Les fans grenat n'ont, en effet, certainement pas reconnu leurs favoris jusqu'au penalty transformé par Grejohn Kyei (83e). La réaction d'orgueil des dix dernières minutes a finalement été vaine. Une bien pâle copie qu'il faudra corriger dimanche prochain à l'occasion de la réception du FC Bâle.





Le facteur X

Mory Diaw. Au chômage technique durant plus de 80 minutes, le dernier rempart lausannois n'est pas sorti psychologiquement de son match et a multiplié les parades en toute fin de rencontre. Le portier vaudois s'est notamment brillamment interposé devant Timothé Cognat (81e) ou Boris Cespedes (82e), peu avant la réduction du score servettienne. Le Français a encore réalisé plusieurs petits miracles - notamment devant Moussa Diallo (85e) - dans les derniers instants de la partie, permettant ainsi aux Vaudois de conserver leur but d'avance. Promu titulaire en cours de saison dernière aux dépens de Thomas Castella, l'ancien junior du PSG a ainsi remporté son duel à distance face à Jérémy Frick, lequel n'a pas su se montrer décisif.

Frick :

Frick : "dès le début Lausanne nous a écrasé"

La réaction du portier servettien après la défaite 2-1 à Lausanne lors de la 1ère journée de Raiffeisen Super League.

20.09.2020

Retour à la page d'accueilRetour au sport