"Le favori de la relégation, c’est Sion"

Chris Geiger

16.2.2020 - 21:19

Au lendemain de la défaite du FC Sion dans le derby de la peur face à Neuchâtel Xamax (1-2), Christian Constantin a fait part de son agacement envers son capitaine Xavier Kouassi. Le président valaisan a aussi avoué que sa formation se trouvait dans une situation plus qu'alarmante. 

Christian Constantin: "On est dans une m… noire."
Keystone

Un seul succès et six petits points récoltés lors des quinze dernières journées de Super League: le FC Sion est en pleine crise. La défaite concédée samedi soir face à Neuchâtel Xamax (1-2) place désormais le club valaisan en grand danger de relégation. Les hommes de Ricardo Dionisio ne comptent, en effet, que quatre unités d'avance sur les "Rouge et Noir" (9e) et le FC Thoune (10e).

Contacté dimanche par nos confrères de "Sport-Center", Christian Constantin n'a pas caché son agacement quant à la situation dans laquelle se trouve son club. Très remonté, le président valaisan n'a d'ailleurs pas hésité à pointer du doigt son capitaine Xavier Kouassi.

"Ricardo (ndlr: Dionisio) n’a pas de bol et les joueurs ne l’aident pas à faire tourner la chance en sa faveur. Kouassi assassine le coach. On est tué par ce qu’il fait", a déclaré d'entrée le boss de Tourbillon, en référence au rouge récolté par l'Ivoirien à la 55e minute pour une grossière faute sur Samir Ramizi. A noter que l'ancien Servettien aurait déjà dû être expulsé à la 9e minute pour un horrible tacle sur Gaëtan Karlen.

"Kouassi nous a bousillé le match"

Une attitude que n'a donc que très modérément apprécié Christian Constantin. "Son comportement pénalise tout le club et le travail du staff. Je peux plus lui en vouloir à lui qu’à mon entraîneur. A la mi-temps, je l’avais pourtant enjoint de se calmer. Je ne reconnais plus Xavier. A Thoune déjà, c’est lui qui nous a bousillé le match."

Incapable de remporter un match depuis le 21 septembre dernier et un succès à Neuchâtel, le FC Sion se retrouve dans une situation alarmante au classement. Le président valaisan en est évidemment conscient.

"On a bouffé toutes nos réserves. Le favori de la relégation, c’est Sion. Il ne faut pas se faire d’illusions. On est dans la période de l’équipe qui va tomber. Les joueurs eux-mêmes n’ont pas conscience du danger qui les guette. On est dans une m… noire. On était peut-être dans la même chambre d’hôpital que Xamax avant le coup d’envoi, mais on se retrouve aux soins intensifs à la fin du match", a reconnu "CC".

Dionisio en sursis

Ce dernier entend toutefois accorder un peu de temps à Ricardo Dionisio malgré le bilan famélique obtenu par son nouvel entraîneur depuis sa prise de fonction (un point en quatre sorties). Mais Christian Constantin ne laissera pas non plus l'ancien technicien du Stade Nyonnais envoyer son club en Challenge League sans réagir.

"Je n’ai pas tiré la prise, mais il n’y aura pas 36 matches avant que je ne le fasse. Soit mon coach réagit, soit il se laisse submerger. La théorie du 'ça ira mieux demain', je l’ai déjà tellement entendue", a prévenu le président sédunois. 

La semaine de travail qui attend les joueurs valaisans en vue de la rencontre capitale de dimanche prochain à Lugano s'annonce donc pour le moins tendue. 

Sion – Xamax 1:2

Sion – Xamax 1:2

Raiffeisen Super League, 22e journée, Saison 19/20

15.02.2020

Sion - Xamax sous le regard des coaches

Sion - Xamax sous le regard des coaches

Retour sur le derby romand de la peur à travers les analyses des entraîneurs Ricardo Dionisio et Joël Magnin.

17.02.2020

Retour à la page d'accueilRetour au sport