Premier League

Des remplacements temporaires demandés

ATS

21.2.2022 - 14:39

Le syndicat anglais des footballeurs professionnels (PFA) a plaidé lundi en faveur de remplacements temporaires, plutôt que définitifs, en cas de suspicion de commotion cérébrale, au lendemain d'un nouvel incident dimanche à Leeds.

Robin Koch a été victime d'une coupure au cuir chevelu et non d'une commotion cérébrale.
KEYSTONE

ATS

21.2.2022 - 14:39

Depuis 2020, l'International Board (Ifab), gardien des règles du football, a lancé une expérimentation en autorisant les organisateurs de compétition à tester des protocoles commotion permettant de remplacer définitivement un joueur par équipe en cas de choc suspicieux, en dehors de la règle des cinq remplacements maximum.

«En tant qu'organisme représentatif des joueurs en Angleterre, nous avons clairement demandé à l'Ifab l'introduction de remplacements temporaires pour les cas de commotion», déclare la PFA dans un communiqué.

«Ces remplacements temporaires pour commotion offriront la possibilité aux équipes médicales de travailler plus sereinement afin de fournir le meilleur diagnostic possible (...) sans qu'une équipe ne soit en infériorité numérique, réduisant la pression sur les joueurs et les équipes médicales», poursuit la PFA.

Dimanche contre Manchester United (4-2), le joueur de Leeds Robin Koch, blessé au crâne et la tête entourée d'un énorme bandage, a d'abord repris le jeu avant de sortir définitivement 19 minutes plus tard.

Dans le même cas de figure en rugby, par exemple, le joueur aurait quitté le terrain, remplacé temporairement, et le remplaçant temporaire aurait pu devenir remplaçant définitif en cas de non retour du joueur remplacé.

«L'exemple de Robin Koch apporte à nouveau la preuve que les protocoles actuels sur les commotions cérébrales dans le football ne donnent pas la priorité à la sécurité des joueurs», a asséné la PFA. «Il arrive fréquemment que des joueurs reviennent jouer après avoir subi des commotions cérébrales, et soient contraints de quitter définitivement le terrain un peu plus tard après avoir vu leurs symptômes s'aggraver.»

La Premier League fait partie, comme la Ligue 1 en France, des championnats nationaux ayant accepté de se prêter à l'expérimentation proposée par l'Ifab sur les commotions.

Mais Leeds n'a pas utilisé son droit au remplacement supplémentaire accordé dans le cadre de cette expérimentation car, selon son entraîneur Marcelo Bielsa, Koch a été victime d'une coupure au cuir chevelu et non d'une commotion cérébrale.

ATS