Football

Les équipes chinoises entrent dans leurs bulles

ATS

20.7.2020

Les équipes du championnat chinois sont entrées ce week-end pour plus de deux mois dans leurs bulles respectives. Elles doivent reprendre samedi la Super league (CSL), à huis clos.

Les équipes chinoises sont entrées pour plus de deux mois dans leurs bulles respectives.
Twitter

Les 16 équipes ont été séparées dans deux complexes hôteliers pour la première phase de la saison qui va débuter avec cinq mois de retard: l'un dans le nord-est à Dalian, l'autre à Suzhou, près de Shanghai. De strictes restrictions sont imposées aux joueurs et membres des équipes pour les 70 prochains jours, avec l'obligation de rester dans leur hôtel lorsqu'ils ne joueront pas au football.

Les clubs ont été solennellement prévenus qu'ils «pourraient être exclus s'ils enfreignent les règles», a déclaré à l'agence de presse officielle chinoise Chine Nouvelle le responsable du contrôle du virus de la CSL, Qi Jun. «Les équipes et joueurs ne doivent pas s'attendre à seulement une amende ou une suspension en cas de violation», a-t-il même menacé.

Les champions en titre de l'Evergrande Guangzhou, entraînés par Fabio Cannavaro, ouvriront la saison samedi à Dalian face au détenteur de la Coupe du Chine, le Shanghai Shenhua, tandis qu'à Suzhou le Wuhan Zall affrontera le Qingdao Huanghai. Symboliquement le club de Wuhan a été choisi pour ouvrir la saison en hommage à la ville qui a été en première ligne face à la pandémie de nouveau coronavirus et subi 76 jours de confinement strict.

L'équipe de Wuhan est arrivée samedi à l'hôtel et les joueurs se sont entraînés dimanche après des tests négatifs au COVID-19, a annoncé le club. «On s'entraîne depuis janvier, les joueurs ont travaillé dur et son totalement prêts», a déclaré l'entraîneur espagnol de Wuhan, Jose Gonzalez.

Retour à la page d'accueilRetour au sport