Comité exécutif extraordinaire

L'étau se resserre autour de Noël Le Graët

ATS

10.1.2023 - 17:11

Le président de la Fédération française (FFF) Noël Le Graët a convoqué un comité exécutif extraordinaire pour mercredi. Le dirigeant de 81 ans est fragilisé par une salve de critiques.

Noël Le Graët : ses phrases chocs et polémiques !

Noël Le Graët : ses phrases chocs et polémiques !

À 81 ans, le président la Fédération française de football accumule les dossiers polémiques. Voici le pot-pourri des déclarations du Guingampais !

10.01.2023

ATS

10.1.2023 - 17:11

La séance, programmée à 11h00 au siège de la Fédération à Paris, donnera l'occasion à Noël Le Graët de s'expliquer sur plusieurs sujets brûlants, comme la récente prolongation du sélectionneur Didier Deschamps, ses propos controversés envers Zinédine Zidane et la mission d'audit lancée par le ministère des Sports.

Les controverses diverses ont poussé le patron du football français, en poste depuis 2011, à réunir en urgence le «Comex» fédéral, qui s'était déjà réuni vendredi dernier à la veille de l'assemblée fédérale d'hiver.

Les membres de l'instance décisionnaire de la FFF ont peu apprécié d'apprendre samedi la prolongation de Deschamps à la tête des Bleus jusqu'en 2026 en pleine AG, comme les autres participants, un sujet qui n'avait pas été abordé vendredi en réunion.

La sortie jugée irrespectueuse de Le Graët à l'endroit de Zidane, dimanche sur RMC, a également embrasé le football français. Le dirigeant breton s'est excusé lundi, via un communiqué transmis à l'AFP, mais il devra de nouveau s'expliquer mercredi devant le Comex.

Ces développements interviennent en outre en pleine mission d'audit et de contrôle pour la FFF, avec dans le viseur des méthodes de management sujettes à caution et des comportements sexistes supposés notamment de la part de cadres. L'agente Sonia Souid a visé directement Le Graët auprès de RMC et de L'Equipe, dans un témoignage faisant état d'avances et d'invitations répétées.

Un éventuel départ de Le Graët, élu jusqu'en 2024, ne pourrait venir que de lui-même ou de son Comex, dont la grande majorité des membres sont issus de la liste qu'il a présentée en 2021 lors de sa dernière réélection.

ATS