Ligue des champions: Young Boys a beaucoup lutté mais peu joué

ATS

30.9.2021 - 13:55

ATS

30.9.2021 - 13:55

Au contraire de leur premier match en Ligue des champions, les Young Boys n'ont pas laissé une grande impression lors du deuxième. Les Bernois pourront toutefois tirer des enseignements précieux après ce revers 0-1 à Bergame.

Gelson Fernandes :

Gelson Fernandes : "YB n'a pas joué le coup à fond"

Gelson Fernandes et Ludovic Magnin ont livré leurs impressions sur le plateau de blue Sports après la défaite des Young Boys à Bergame contre l'Atalanta (1-0) mercredi en Ligue des champions.

30.09.2021

On aurait pu oublier en tant que fan d'YB les dernières semaines si prolifiques. L'adversaire a dicté sa propre performance et montré certaines limites. Les Italiens ont illustré pourquoi ils jouent de manière constante au plus haut niveau depuis plusieurs saisons. Ils ne disposent pas d'individualités hors classe, mais d'une équipe bien rodée, qui à chaque instant sait ce qu'elle à faire.

David Wagner, l'entraîneur des Young Boys: «Atalanta est une équipe au top en raison des automatismes développés. Ils nous ont montré ce que signifie être une équipe de la Ligue des champions, pas seulement participer à la compétition mais passer la phase de groupes ces derniers temps. Nous l'avons vu et enregistré.»

La passion bernoise

Les Young Boys se sont défendus avec passion. Faire ressortir l'esprit combattif est parfois le moyen le plus simple pour évoquer avantageusement une performance. Mais l'aspect de lutte est un composant précieux dans une compétition où les Bernois sont les petits malgré leur coup contre Manchester United. Les joueurs de Wagner ont défendu avec dévouement à Bergame et pendant une mi-temps avec habileté. A la faveur d'un gros travail de course et des capacités du gardien David von Ballmoos, ils ont tenu pendant plus d'une heure l'Atalanta en échec.



«Pour être franc, je suis aussi fier de l'équipe. Les joueurs se sont engagés avec passion dans chaque duel. Ce fut défensivement, très, très fort. L'équipe était solidaire, a lutté de manière exemplaire», soulignait Wagner.

Une offensive presque inexistante

La moitié du plan de jeu de David Wagner avec sa formation en forme de sapin a bien fonctionné. La défense bernoise a tenu la pression pendant une longue période. Mais lorsque les joueurs de la capitale ont encaissé le but à la 68e minute, ils ont eu la peine à montrer quelque chose sur le plan offensif pour tenter d'aller chercher l'égalisation.

Le champion de Suisse n'a pratiquement jamais pu poser le jeu durant le match. Les balles hautes en direction de l'attaquant de pointe, Jordan Siebatcheu restaient sans effet, parce que les Bernois ne gagnaient jamais le deuxième ballon. Autrement dit: seulement une fois lorsque Christopher Martins parfaitement lancé par une balle en cloche de Meschack Elia s'est procuré l'unique chance de but de YB.

«La pression d'Atalanta était incroyablement grande. Si tu veux rapporter quelque chose contre une équipe si redoutable, tout doit fonctionner à 100 %. Chez nous, ce ne fut que 95, 98 pourcents. Nous voulions créer le danger dans les moments de ruptures. Nous avons eu une belle action par Elia. Nous n'avons malheureusement pas marqué.»

Atalanta - Young Boys 1-0

Atalanta - Young Boys 1-0

Ligue des champions / 2e journée / Groupe F

29.09.2021

ATS