Constantin : "L'impression que la planète n'est peuplée que d'imbéciles"

Chris Geiger

15.1.2021

Alors que le FC Sion s'apprête à reprendre le championnat de Super League dimanche face au FC Lugano, Christian Constantin s'est exprimé dans les colonnes du "Blick". Le président valaisan s'est notamment confié sur la vaccination contre le coronavirus. 

Christian Constantin s'est dit favorable au vaccin contre le Covid-19.
Keystone

Le championnat de Suisse reprend ses droits ce dimanche avec la rencontre entre FC Sion et le FC Lugano (16h00/blue Sports), une affiche comptant pour la 6e journée de Super League.

L'occasion pour Christian Constantin de faire le point dans les colonnes du "Blick" avant une deuxième partie de saison qui s'annonce périlleuse pour l'actuel barragiste. Renforcé, le club valaisan pourra toutefois compter sur Léo Lacroix pour stabiliser sa défense. Quoique...

Drôle d'accueil réservé à Lacroix

"S'il avait attendu plus longtemps, il aurait bientôt pu prendre sa retraite en tant que footballeur professionnel", a ironisé le président sédunois. "Je lui ai dit que ses attitudes n'avaient pas été celles d'un professionnel récemment. Son dernier match sérieux ayant eu lieu en mai 2019, il ne pourra certainement pas nous aider tout de suite. Il lui faudra du temps pour retrouver le rythme."

Pour son retour à Tourbillon, le défenseur vaudois se sait donc attendu au tournant par ses dirigeants. Mais ces derniers ont aussi d'autres chantiers à poursuivre, à commencer par la gestion de la crise sanitaire. Interrogé sur une éventuelle vaccination obligatoire contre le Covid-19 dans son sport, Christian Constantin n'a pas pris de pincettes.

"Ça va au-delà du football. Les jeunes d'aujourd'hui perdent irrémédiablement deux ans de leur vie. Si je ne peux plus embrasser mon père, c'est bien plus important que le football. Mais je veux aimer mon père à nouveau (ndlr : Martial, âgé de 89 ans). C'est pourquoi il ne fait aucun doute dans mon esprit que je vais me faire vacciner", a-t-il lâché dans un premier temps.

En guère contre les anti-vaccinationnistes

Avant de s'exprimer sur les sérums en question. "Les vaccins qui ont été approuvés n'ont pas été créés à partir de zéro. La recherche se poursuit depuis longtemps. C'est comme une soupe dont la base est prête, mais il manque encore la bonne quantité de sel. Ceux qui nous disent que la vaccination est le seul moyen de sortir de cette pandémie ne sont pas stupides. Mais si vous parlez aux anti-vaccinationnistes, vous avez l'impression que la planète est peuplée exclusivement d'imbéciles."

Si la position du président valaisan sur la question semble limpide, le boss de 64 ans ne veut toutefois pas forcer ses fans à montrer patte blanche. "Il appartient aux politiciens et aux médecins de décider si les gens doivent être autorisés à entrer dans un stade uniquement s'ils ont été vaccinés, pas aux présidents ou aux officiels du football", a conclu Christian Constantin.

Retour à la page d'accueilRetour au sport