Ligue des nations

L'Islande de Bjarnason entame un nouveau cycle face à la "Nati"

ATS

6.9.2018

L'Islande, qui affrontera samedi la Suisse à Saint-Gall dans le cadre de la 1e journée de la Ligue des nations, a un nouveau sélectionneur en la personne d'Erik Hamren. Un changement qui n'entame pas les ambitions de l'équipe.

Birkir Bjarnason et l'Islande entament leur Ligue des nations face à la Suisse, samedi à Saint-Gall.
Keystone

L'Islande entame la Ligue des nations avec un nouveau sélectionneur. Le Suédois Erik Hamren a pris la succession de Heimir Halgrimsson, qui a repris son métier de dentiste, comme il l'avait déjà annoncé avant la Coupe du monde.

Les Islandais ont préparé le match de samedi à Saint-Gall contre la Suisse dans la station autrichienne de Schruns. Ils ont posté diverses photos sur les réseaux sociaux les montrant faire des randonnées en montagne, ainsi évidemment que des séances d'entraînement. Ils veulent visiblement continuer à donner l'image d'une équipe sympathique et ouverte, et surtout d'éternelle outsider.

L'Islande s'était révélée à l'Euro 2016, grâce à ses performances sur le terrain - notamment l'élimination de l'Angleterre en 8es de finale - et aussi en raison du soutien bruyant de ses fans. Par contre, cet été en Russie, les insulaires se sont montrés moins saignants. Après avoir accroché l'Argentine lors de leur premier match (1-1), ils ont perdu contre le Nigeria et la Croatie et ont dû faire leurs valises au terme du premier tour.

Avec deux "Suisses"

Cet échec relatif - car le simple fait d'aller en phase finale constituait déjà une réussite - n'a pas provoqué de remous dans le pays. Le changement de sélectionneur était déjà prévu. Parmi les joueurs, seul Olafur Ingi Skulason a mis fin à sa carrière internationale.

Erik Hamren va donc entamer sa mission sous le signe de la continuité. Le schéma tactique restera l'immuable 4-4-2 déjà utilisé par ses prédécesseurs, son compatriote Lars Lagerbäack et Hallgrimsson. Le cadre reste aussi très comparable au passé, puisque 18 sélectionnés étaient de la partie cet été en Russie. A signaler cependant la présence de deux joueurs évoluant en Super League, à savoir Runar Mar Sigurjonsson (Grasshoppers) et Victor Palsson (FC Zurich).

Les Islandais déplorent cependant deux absences importantes. Le capitaine barbu Aron Gunnarsson, le spécialiste des longues touches, est blessé. Il en va de même pour l'attaquant Alfred Finnbogason. Tous deux ont des problèmes de genou.

Retour à la page d'accueil