Liverpool champion d'Angleterre 30 ans après!

ATS

25.6.2020

Liverpool est devenu pour la 19e fois champion d'Angleterre jeudi. Sans jouer, les Reds ont profité de la défaite de Manchester City sur la pelouse de Chelsea (2-1) pour s'assurer d'un titre qui leur tendait les bras.

Ils attendaient ça depuis 1990. Trente ans à courir après un sacre national qui ne voulait plus de l'un des clubs les plus mythiques d'Angleterre.

Liverpool feiert Mega-Party trotz Corona

Liverpool feiert Mega-Party trotz Corona

In der Premier League feiert der FC Liverpool den ersten Meistertitel seit 30 Jahren. Unter Missachtung der Corona-Auflagen feiern auch hunderte Fans ihren Klub.

26.06.2020

Il a donc fallu patienter jusqu'en 2020 et l'aboutissement d'un travail de longue haleine de Jürgen Klopp.

Mais pas grand-chose ne devait se passer comme prévu, faut-il croire. Bien sûr que ce titre n'a rien d'une surprise. Le monde du football l'a vu venir depuis plusieurs mois, à mesure que Liverpool ne faisait que gagner, pendant que ses poursuivants perdaient leurs plumes.

Et puis, le coronavirus est passé par là, repoussant encore un peu plus l'échéance. D'aucuns ont craint que la Premier League soit annulée. C'eût été du déni. Mais voilà, puisque la communion de toute une ville sera décalée à plus tard, le destin a décidé de se passer d'une validation avec les Reds sur le terrain.

C'est devant leur télévision qu'ils ont compris qu'ils y étaient parvenus, voyant Manchester City buter sur Chelsea et s'incliner 2-1 (buts de Pulisic et Willian sur penalty, contre un coup franc de De Bruyne).

Tout cela n'enlèvera rien à la légitimité de cette équipe qui, au-delà d'une ligne au palmarès, aura aussi sa place dans les livres d'histoire. Après la Ligue des champions de l'an dernier, Jürgen Klopp, Jordan Henderson, Virgil van Dijk, Mohamed Salah, Sadio Mané ou encore Roberto Firmino (sans oublier Xherdan Shaqiri, malgré son temps de jeu famélique) ont triomphé sur leur sol.

L'avènement d'un style, le «Gegenpressing», popularisé par un entraîneur allemand qui n'a jamais paru moins incarner le peuple Red que Bill Shankly ou Kenny Dalglish avant lui.

Retour à la page d'accueilRetour au sport