Mondial 2030 Messi et Ronaldo : les ambassadeurs courtisés

ATS

13.2.2023 - 18:40

L'Arabie saoudite cherche à nouer des partenariats avec la star Lionel Messi, en plus de Cristiano Ronaldo, mais aussi de grandes entreprises internationales, pour soutenir sa candidature à l'organisation d'une Coupe du monde, a affirmé à l'AFP une source proche du dossier.

Lionel Messi et Cristiano Ronaldo lors de leur dernier affrontement en date
Lionel Messi et Cristiano Ronaldo lors de leur dernier affrontement en date
IMAGO/Power Sport Images

ATS

13.2.2023 - 18:40

A l'image du Qatar, hôte du Mondial 2022, et des Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole brut au monde, multiplie ces dernières années les grands événements sportifs pour diversifier son économie et améliorer son image, sur fond d'accusations de répression féroce dans le royaume ultraconservateur.

«L'Arabie saoudite est en train de finaliser des partenariats avec de grandes entreprises pour parrainer sa candidature à l'organisation de la Coupe du monde», a assuré à l'AFP un responsable proche du dossier, qui a requis l'anonymat, n'étant pas autorisé à en parler aux médias.

Coupe d'Asie en 2027

Selon lui, le puissant fonds souverain saoudien PIF (Public Investment Fund) est à la manoeuvre, comme dans les nombreux projets d'investissement internationaux du pays, pour signer avec des grandes marques dans les secteurs des communications, de l'internet et du tourisme.

Ryad a l'intention «d'annoncer sa candidature d'ici quelques semaines», a affirmé cette source.

Les Saoudiens mènent par ailleurs des tractations avec la star argentine du ballon rond Lionel Messi, a ajouté le responsable. Le champion du monde a déjà prêté son image au riche royaume pétrolier dans le cadre d'une campagne de promotion du tourisme.

Recrue spectaculaire du championnat saoudien qu'il a récemment rejoint pour 200 millions d'euros, Cristiano Ronaldo recevra de nouveau la même somme pour soutenir la candidature de la monarchie pétrolière, selon une source anonyme proche de son nouveau club Al-Nassr.

Un responsable égyptien avait affirmé en septembre dernier que son pays envisageait de déposer un dossier commun avec l'Arabie saoudite et la Grèce pour l'organisation de la Coupe du monde 2030.

Début février, le prince Abdelaziz ben Turki al-Fayçal, ministre des Sports, a assuré à l'AFP que son pays n'avait pas officiellement déposé de candidature mais que «tout est possible».

L'Arabie saoudite organisera pour la première fois de son histoire la Coupe d'Asie 2027, une compétition considéré comme un test pour un éventuel deuxième Mondial de football dans le Golfe.

ATS