Mondial 2022

Mondial 2022 : l'équipe de Suisse égare deux points à Belfast

ATS

8.9.2021

ATS

8.9.2021

L'équipe de Suisse a égaré deux points précieux au Windsor Park de Belfast. Elle a été tenue en échec 0-0 par l'Irlande du Nord dans le groupe C des qualifications de la Coupe du monde 2022.

L'équipe de Suisse a égaré deux points à Belfast.
Keystone

Cette issue, aussi frustrante soit-elle, répond à une certaine logique au vu de la physionomie de la rencontre. Les Suisses ont en effet livré une prestation décevante sur le plan offensif, n'arrivant jamais à se créer des occasions nettes.

Ils ont même trouvé le moyen de rater un penalty à la 33e par Seferovic. Cet échec a vraiment coûté cher, car ouvrir le score aurait certainement incité les Nord-Irlandais à sortir un peu de leur coquille, ce qui aurait donné des espaces aux Helvètes.

Deux fois 0-0

Les deux premières rencontres officielles de Murat Yakin à la tête de la sélection se sont donc conclues sur des 0-0. Mais la lecture doit être différente. Contre l'Italie, le nul pouvait être considéré comme un bon résultat alors que mercredi, c'est un sentiment de déception qui prédomine, car l'adversaire était d'un calibre bien inférieur.

Yann Sommer, beaucoup sollicité dimanche, a cette fois passé une soirée tranquille. Devant lui, Manuel Akanji a été impeccable sur les nombreux longs ballons balancés par les Nord-Irlandais.

En manque de presque tout

La Suisse n'a pas présenté le visage attendu surtout lors des 45 minutes initiales, tant s'en faut. Il lui a manqué les idées, l'intensité, la justesse technique - que de contrôles approximatifs et de passes ratées - et les changements de rythme. Tout, ou presque, en fait.

Le jeu simple voire simpliste des Nord-Irlandais, articulés en 5-3-2, a posé des problèmes aux Helvètes, en difficulté dans les duels et qui se sont régulièrement brisés sur le bloc défensif vert.

Dans le jeu, la seule vraie occasion de cette période a été pour l'Irlande du Nord. Sur un long ballon venu de la défense, Lavery se montrait dangereux, mais son tir passait de peu à côté de la cage de Sommer (9e).

Le raté de Seferovic

Les hommes de Murat Yakin bénéficiaient pourtant d'une immense chance de prendre l'avantage à la 33e, sur un penalty bêtement provoqué par Smith sur Vargas. Mais Seferovic manquait l'occasion, son tir trop mou et mal placé étant sauvé par Peacock-Farrell.

En seconde mi-temps, constatant l'impuissance de ses hommes, Murat Yakin changeait de système en sortant Fabian Frei et passait à un 4-4-2 plus offensif. Cela permettait aux Suisses de pouvoir jouer un peu plus haut. Mais sans résultat concret...

L'Italie facile

Dans l'autre match du groupe, l'Italie a facilement pris la mesure de la Lituanie, dominée 5-0. La Squadra azzurra a ainsi porté à 37 sa série d'invincibilité.

Elle s'est aussi relancée dans ce groupe C après deux nuls consécutifs. Les buts ont été marqués par Kean (11e/29e), un autogoal (14e), Raspadori (24e) et Di Lorenzo (54e).