Mondial 2022 : l'Espagne sous pression, le Portugal en approche

ATS

11.11.2021 - 05:00

ATS

11.11.2021 - 05:00

Deuxième de son groupe, l'Espagne doit gagner en Grèce jeudi pour continuer à espérer un billet direct pour le Mondial 2022 au Qatar, tandis que le Portugal peut prendre en République d'Irlande une option sur la qualification.

L'Espagne n'a pas le droit à l'erreur jeudi en Grèce.
Keystone

Pour accompagner l'Allemagne ou le Danemark, déjà assurés d'être présents à la Coupe du monde en fin d'année 2022 (21 novembre – 18 décembre), plusieurs nations jouent gros jeudi dans la zone Europe.

Les Espagnols doivent l'emporter en Grèce pour rester au contact de la Suède, en déplacement en Géorgie: les Suédois comptent deux longueurs d'avance sur la Roja, alors que les deux équipes s'affronteront le 14 novembre à Séville.

Tout autre résultat qu'un succès espagnol à Athènes enverrait les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic au Qatar s'ils l'emportent en Géorgie.

Gare aux Serbes

L'enjeu est également de taille pour le Portugal, qui se rend à Dublin pour passer devant le leader serbe, un point devant et exempt avant la dernière journée.

En cas de succès, les Portugais n'auraient besoin que d'un match nul lors de la «finale» de ce groupe A, le 14 novembre à domicile contre la Serbie, pour être sûrs de participer au Mondial 2022.

La Croatie (17 pts) n'a pas le choix non plus: elle doit l'emporter contre la modeste formation de Malte pour rester au contact de la Russie, première du groupe avec 19 points et ultra favorite face à de faibles Chypriotes.

La dernière journée verra les deux premiers de ce groupe H s'opposer en Croatie. Pour les finalistes de la dernière Coupe du monde, s'imposer jeudi permettrait de continuer à croire à la première place et donc à une qualification directe pour le Qatar, sans passer par des barrages piégeux.

Dans le groupe de l'Allemagne, déjà qualifiée, la bataille s'annonce rude pour la place de barragiste derrière la Mannschaft, qui affronte le Liechtenstein dans un match sans enjeu à Wolfsburg. Tout devrait se jouer lors de la dernière journée, alors que la Roumanie, seule deuxième pour l'instant, reçoit l'Islande jeudi, et que l'Arménie et la Macédoine du Nord, qui peuvent encore y croire, seront face à face.

ATS