Mondial 2022

Mondial 2022 : portée par un Sommer XXL, la Suisse tient tête à l'Italie

ATS

5.9.2021

ATS

5.9.2021

L'équipe de Suisse a obtenu le point du match nul (0-0) face à l'Italie, championne d'Europe en titre, dimanche soir au Parc Saint-Jacques lors du choc du groupe C des qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Yann Sommer a une nouvelle fois sauvé la nation.
Keystone

Une Suisse courageuse a tenu l'Italie championne d'Europe en échec à Bâle dans le groupe C des qualifications de la Coupe du monde 2022. Les deux équipes se sont séparées sur un score nul 0-0.

Pour son premier match officiel à la tête de la sélection helvétique, Murat Yakin a pu compter sur un excellent Yann Sommer. Le gardien du Borussia Mönchengladbach a tenu la baraque en effectuant plusieurs parades décisives, notamment face à Berardi qui se présentait seul face à lui (19e) et sur un penalty, certes mal tiré, de Jorginho (53e). Sans le capitaine d'un soir - en l'absence de Granit Xhaka positif au Covid-19 -, la Suisse aurait sans doute dû s'incliner.

Donnarumma pas inquiété

Offensivement, les Helvètes ont été très discrets. Au point que Donnarumma n'a pas eu le moindre arrêt difficile à faire. Les joueurs de Murat Yakin, après avoir beaucoup subi, ont par contre bien fini le match, mais sans parvenir à se créer des occasions nettes.

Le sélectionneur avait fait des choix forts, avec notamment une défense à quatre et les titularisations de Frei et Aebischer à mi-terrain. Ces deux joueurs ont fait le job, leur activité et leur justesse technique étant précieuses.

Si Sommer a été le véritable héros du match côté suisse, d'autres éléments se sont illustrés. La charnière centrale composée d'Elvedi et d'Akanji a été solide, même si les relances n'ont pas toujours été parfaites.



Rodriguez en difficulté

Le point faible a été constitué par Rodriguez sur le flanc gauche. C'est lui qui a concédé le penalty après une double erreur. Il a par ailleurs souvent été en difficulté, de sorte que son remplacement par Garcia est apparu logique.

Les changements effectués par Yakin en cours de seconde période ont fait du bien à l'équipe. Zakaria a apporté plus de dynamisme dans l'entrejeu, alors que Vargas s'est montré plus actif et percutant qu'un Zuber en retrait par rapport à ses dernières sorties.

Après deux victoires dans ce groupe C, la Suisse a connu son premier accroc. Mais ce point obtenu contre la Squadra azzurra est précieux, au vu des circonstances et des nombreuses absences.

Longue attente

La Suisse n'arrive décidément plus à battre son voisin transalpin. La dernière victoire des Helvètes remonte au 1er mai 1993 à Berne (1-0). Depuis, les dix parties suivantes ont débouché sur cinq succès italiens et cinq nuls.

Avec ce résultat, l'Italie est désormais seule détentrice du record de la plus longue série d'invincibilité d'une sélection. La sélection dirigée par Roberto Mancini n'a plus perdu depuis 36 matches. Mais le technicien italien n'a pas semblé très content de la prestation des siens.