Un entraîneur du Bayern viré après des propos racistes

ATS

18.8.2020

Le Bayern Munich a congédié l'un de ses entraîneurs de jeunes, accusé de propos racistes, dans une affaire qui a déjà valu l'ouverture d'une enquête policière.

Karl-Heinz Rummenigge: "Ces propos ne correspondent absolument pas avec les valeurs que le club défend."
Keystone

Le contrat a été résilié «à l'amiable» entre le club et cet entraîneur, dont le nom n'a pas été divulgué, a indiqué lundi soir le Bayern dans un communiqué.

«Il s'agit du premier résultat d'une enquête interne actuellement en cours dans le centre de formation des jeunes du Bayern», a souligné le club, suggérant ainsi que d'autres mesures pourraient être prises à l'avenir.

Le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge s'était dit il y a quelques jours «furieux» après avoir découvert cette affaire, révélée par la chaîne de télévision publique allemande ARD.

La chaîne a fait état de propos à connotation raciste tenus en ligne par un entraîneur d'une des sections de jeunes, dont le nom n'a pas été révélé et de plaintes notamment de parents des jeunes.

L'intéressé a d'abord assuré que ces extraits étaient des faux, avant d'admettre qu'il était bien l'auteur des messages mis en cause, selon les médias allemands.

L'homme a été entraîneur des jeunes depuis 2003 et était depuis 2016 directeur sportif des équipes allant des catégories U9 à U15, des enfants et des adolescents, écrit l'hebdomadaire Der Spiegel, selon qui il a tenu des propos discriminatoires à leur encontre en matière «de couleur de peau, de nationalité, de religion» et contre l'homosexualité en général.

Ces propos «ne correspondent absolument pas avec les valeurs que le club défend», a fulminé la semaine dernière le patron du Bayern Karl-Heinz Rummenigge, après l'ouverture d'un enquête de la police munichoise.

Retour à la page d'accueilRetour au sport