"Salah soutient le harcèlement sexuel" - L'Egypte en pleine crise

Chris Geiger

1.7.2019

"L'Egyptian King" Mohamed Salah voit son image écorchée dans son pays après avoir pris la défense de son coéquipier Amr Warda. Exclu de la CAN par la Fédération égyptienne pour "comportement inapproprié", ce dernier a depuis été réintégré.

Pour avoir pris la défense de son coéquipier Amr Warda, Mohamed Salah voit son image écorchée en Egypte.
Twitter

Considéré comme un Roi en Egypte, Mohamed Salah a vu sa cote de popularité en prendre un coup après être publiquement venu en aide à son coéquipier Amr Warda.

Le milieu de terrain avait été exclu le 26 juin dernier de la CAN par la Fédération égyptienne pour "comportement inapproprié". Le joueur d'Atromitos était au coeur d'une polémique suite à de nombreuses accusations de cyber-harcèlement sexuel à l'encontre de plusieurs femmes sur les réseaux sociaux.

Mais, sous la pression des internationaux, dont Mohamed Salah, l'Egypte avait fait marche arrière deux jours plus tard, réintégrant ainsi l'ancien joueur du PAOK Salonique. C'est d'ailleurs dans cette optique que Salah a posté deux messages ambigus sur les réseaux sociaux.

"Les femmes doivent être traitées avec le plus grand respect. Non veut dire non. Ces choses sont et doivent rester sacrées. Je pense aussi que nombreux sont ceux qui ont fait des erreurs et peuvent changer en mieux ; et ne devraient pas être envoyés directement à la guillotine", a d'abord écrit l'attaquant de Liverpool.

Avant de se fendre d'un second Tweet. "Nous devons croire aux secondes chances, guider et éduquer."

Deux messages qui ont complètement enflammé la toile, certains internautes allant jusqu'à qualifier les Pharaons d'être "l'équipe égyptienne des harceleurs". Un hashtag devenu numéro un sur Twitter en Egypte, alors que le mot-clé #SalahSupportsSexualHarassment ("Salah soutient le harcèlement sexuel") fait également partie des plus utilisés.

L'Egypte se trouve donc en pleine tourmente alors que le pays s'était préparé à vivre une véritable fête du football en accueillant la 32ᵉ édition de la Coupe d'Afrique des nations. Une réconciliation avec le peuple passera sans doute par de bons résultats sur le terrain, à commencer par une victoire samedi en 8es de finale.

Retour à la page d'accueilRetour au sport