"Si l'UEFA veut se rendre utile, qu'ils envoient des respirateurs"

ATS

2.4.2020

Le président du club italien de Brescia a averti qu'il était prêt à déclarer forfait en cas de reprise de la saison de Serie A en pleine pandémie de COVID-19.

Massimo Cellino, président du club italien de Brescia.
Keystone

Tous les sports en Italie ont été suspendus depuis début mars jusqu'au 13 avril en raison de la propagation du virus qui a fait plus de 13'000 morts dans ce pays. Dans ces conditions, «pour moi, recommencer à jouer serait une pure folie», a indiqué Massimo Cellino à la «Gazzetta Dello Sport».

«S'ils nous y obligent, je suis prêt à ne pas aligner l'équipe et perdre les matches 3-0 par forfait, par respect pour les citoyens de Brescia et leurs proches qui ne sont plus là», a ajouté le président du club de Lombardie, région du nord de l'Italie et foyer principal de la pandémie pour la péninsule.

Ces déclarations interviennent après celles du président de la Fédération italienne, Gabriele Gravina, qui s'est récemment dit déterminé à ce que la saison aille à son terme, même si elle devait s'achever en août.

«Ici nous avons des camions qui transportent des morts, nous sommes au centre de l'épidémie», a rappelé M. Cellino. «Je me fiche de la relégation. Jusqu'à présent nous l'avons mérité et je suis également à blâmer», a-t-il ajouté, alors que son club était à la dernière place du championnat au moment de l'arrêt à la 26e journée.

«Si l'UEFA veut faire quelque chose d'utile, qu'ils envoient des bouteilles d'oxygène et des respirateurs à Brescia, nous en serions reconaissants.»

Quant à un nouveau report du championnat, le président de Brescia a aussi son avis: «Nous ne pouvons rien reporter, la saison a une date limite au 30 juin avec la présentation des budgets des clubs et la fin des contrats des joueurs.»

«Dans tous les cas, les joueurs sortent de 45 jours d'inactivité totale, il faut un mois d'entraînement rien que pour les remettre en forme», a-t-il indiqué.

Retour à la page d'accueilRetour au sport