Les Suissesses visent la qualification directe

fin, ats

16.9.2021 - 15:24

fin, ats

16.9.2021 - 15:24

L'équipe de Suisse dames entame ce vendredi à Thoune contre la Lituanie la qualification pour la Coupe du monde 2023 en Australie et Nouvelle-Zélande. L'objectif est clair: la qualification directe.

Niels Nielsen et la Suisse veulent se qualifier directement pour la Coupe du monde.
KEYSTONE

La plus grande opposition viendra de l'Italie pour la place de no 1.

L'entraîneur national Nils Nielsen ne cache pas qu'il peut très bien vivre avec ce tirage au sort. «L'Italie est favorite, mais pas une favorite qui se détache», souligne le Danois, qui dirige la sélection helvétique depuis 2019. «Nous avons une bonne chance de terminer premières.»

Les autres adversaires du groupe sont la Lituanie, la Roumanie, la Croatie, devancée lors de la dernière qualification pour l'Euro, et la Moldavie. Seul le vainqueur du groupe se qualifie directement pour le tour final en Océanie. Le deuxième se retrouvera engagé dans un système de barrages compliqué pour arracher l'une des trois dernières places.

Nielsen et son staff devront relever un défi particulier puisque parallèlement à la qualification pour la Coupe du monde se déroulera la préparation pour le tour final de l'Euro de l'été prochain en Angleterre. La Suisse s'était qualifiée au terme d'un barrage contre la République tchèque. «Nous devons poursuivre le développement de l'équipe, précise Nielsen. Mais nous ne pouvons pas nous lancer dans trop de changements car nous devons aller chercher des points.»

C'est le jeu vers l'avant qui inquiète Nielsen. «Nous défendons avec discipline, mais sur le plan offensif nous n'avons pas toujours bien joué. Nous devons devenir plus solides devant le but adverse et montrer que nous n'avons pas besoin de tant de chances pour marquer.» Comme à la fin de la poule, c'est la différence de buts qui pourrait donner un avantage en cas d'égalité de points, il faudra que les Suissesses apprennent à remporter des matches sur des gros scores contre les «petites» nations.

Dès lors, les regards se tournent vers Stefanie da Eira, la meilleure buteuse la saison dernière en Super League. La Bernoise de 29 ans est proche de faire ses débuts avec la sélection helvétique, elle qui a déjà disputé trois matches pour le Portugal. La milieu de terrain offensif n'est professionnelle que depuis cet été après son passage des Young Boys au Betis de Séville.

Nielsen devra renoncer pour les deux matches contre la Lituanie et mardi en Moldavie aux services de Viola Calligaris, Malin Gut et Géraldine Reuteler, qui sont convalescentes après s'être déchiré le ligament croisé. L'arrière d'Arsenal Noelle Maritz est également absente.

fin, ats