"Un cauchemar" - L'arbitre Hänni a souffert d'un cancer

Chris Geiger

30.6.2020 - 12:12

La presse alémanique a dévoilé mardi que Nikolaj Hänni a souffert d'un cancer durant l'hiver. Désormais guéri, celui qui est considéré comme l'un des meilleurs arbitres du pays est sur le chemin du retour.

Nikolaj Hänni: "Cette longue absence des terrains est très dure à vivre pour moi."
Keystone

Cela n'a certainement pas échappé aux spécialistes du football suisse. Depuis la reprise post-coronavirus de la Super League et de la Challenge League, un acteur majeur n'a toujours pas refoulé les pelouses helvétiques. Son nom? Nikolaj Hänni. 

Nos confrères de "nau.ch" ont révélé les raisons de l'absence prolongée de l'arbitre alémanique. Ce dernier a souffert depuis l'hiver d'un cancer du côlon. Opéré et considéré comme guéri, l'homme de 44 ans est désormais sur le chemin du retour.

"J'espère pouvoir reprendre mon activité le plus rapidement possible après la thérapie actuelle. Mon retour devrait ainsi avoir lieu à l'automne. D'ici là, je travaillerai en tant qu'arbitre VAR, ce qui est un grand pas en avant vers la normalité", a confié le directeur de jeu dans les colonnes du "Blick".

Présent dans l'élite suisse depuis 2007 et arbitre FIFA depuis 2011, Nikolaj Hänni a reconnu que diriger un match lui manquait. "Cette longue absence des terrains est très dure à vivre pour moi. Je suis arbitre depuis 1993 et j'apprécie toujours ce travail, même après presque 30 ans. Me retrouver aussi rapidement sur la touche m'a ainsi pris un certain temps à accepter", a-t-il ajouté.

"Les premiers jours ont été comme un cauchemar"

Avant de se confier sur sa maladie et sur le choc quand les médecins lui ont annoncé le diagnostic. "Les deux ou trois premiers jours ont été comme un cauchemar. J'avais le sentiment que je me réveillerais et que je commencerais une nouvelle journée. Malheureusement, ça n'a pas été le cas."

Heureusement pour lui, le quadragénaire a pu trouver du soutien auprès de sa famille. "J'ai notamment été très soutenu par ma femme Andrea et par notre petite fille. Elles m'ont aidé avec beaucoup de pensées positives et en étant beaucoup présentes lors de mon congé maladie. Durant les premières semaines, je n'ai d'ailleurs pas été autorisé à quitter la maison. Comme ma femme avait également un bureau à domicile, nous avons pu profiter de la vie de famille. Cela a été très bénéfique pour mon rétablissement", a-t-il reconnu.

Gageons que Nikolaj Hänni retrouvera rapidement toutes ses capacités et que ses coups de sifflet retentiront à nouveau bientôt dans les enceintes du pays.

Retour à la page d'accueilRetour au sport