Vent de panique avant le match Suisse - Lituanie

Nicolas Larchevêque, à Saint-Gall

29.3.2021

Nicolas Larchevêque, à Saint-Gall

29.3.2021

La rencontre entre l'équipe de Suisse et la Lituanie, comptant pour les éliminatoires en vue de la Coupe du monde 2022, a été retardée d'une quinzaine de minutes dimanche à Saint-Gall pour une raison totalement inattendue.

Scène cocasse dimanche soir au kybunpark de Saint-Gall. Le coup d'envoi de la partie des qualifications pour le Mondial 2022 au Qatar entre la Suisse et la Lituanie (1-0) a dû être repoussé d'une quinzaine de minutes. Et la raison de ce retard est pour le moins rocambolesque. 

Alors que les 22 acteurs étaient sur le point de faire leur entrée sur la pelouse, les officiels de la rencontre - suspectant une irrégularité - ont demandé à vérifier les dimensions de l'un des buts. Et visiblement le corps arbitral a le compas dans l'œil. 



En effet, la cage que devait défendre Yann Sommer en première mi-temps s'est avérée être... trop haute ! Selon le règlement, sa hauteur doit être de 2m44. Mais celle-ci dépassait d’une bonne dizaine de centimètres la marque licite. Résultat : les montants ont dû être remplacés.

Un vent de panique a alors soufflé sur le staff et les organisateurs saint-gallois. Pris au dépourvu, ils ont été contraints d'apporter dans l'urgence un nouveau but, non sans quelques accrocs. Un poteau a notamment percuté une partie d'un toit en entrant sur le terrain, avant que le filet - aux couleurs du club local - ne s'avère être troué. 



Après une minute de silence en la mémoire de Roger Vonlanthen - décédé en juillet 2020 - , l'arbitre principal, le finlandais Mattias Gestranius, a finalement pu donner le coup de sifflet initial vers 21h00. Ces péripéties n'ont toutefois pas perturbé la Nati, qui a ouvert le score après moins de deux minutes de jeu grâce à Xherdan Shaqiri...