Hockey sur glace

Bienne retrouve son fauteuil de leader

ATS

29.9.2018 - 22:23

Le Biennois Damien Riat porte le danger devant Genoni.
Source: KEYSTONE/MARCEL BIERI

Où s'arrêteront les Biennois ? Les Seelandais ont réussi une belle démonstration face au leader du CP Berne. Ils se sont imposés 5-2 et prennent ainsi la tête de la National League.

Au lendemain d'un faux pas concédé face à Fribourg Gottéron, les Biennois ont repris leurs bonnes habitudes et mis toute leur concentration dans le jeu. En moins de cinq minutes au troisième tiers-temps, les hommes d'Antti Törmanen ont fait la différence grâce à des buts de Rajala (à 5 contre 4) et de Brunner. Ils ont alors mené 4-1 et se sont mis à l'abri du retour des joueurs de la capitale même si ceux-ci ont touché à plusieurs reprises les montants et la transversale des buts gardés par Elien Paupe, préféré à Jonas Hiller.

Tony Rajala a brillé avec un triplé. Il a largement contribué au troisième succès consécutif des Seelandais contre le voisin du CP Berne.

Fribourg Gottéron avait tout pour passer une soirée tranquille face au néo-promu. Les hommes de Mark French ne menaient-ils pas 2-0 après 1'43'' de jeu. Un départ tonitruant ponctué par les buts de Sprunger et Holos leur ouvrait les meilleures des perspectives face à un adversaire qui avait perdu ses quatre premiers matches. Las, le collectif fribourgeois s'est fissuré avant la fin de la première période. Ness et Hächler ont permis aux Saint-Gallois de revenir à égalité.

C'est finalement de la canne de Julien Sprunger déjà buteur à Bienne qu'est venu le salut. Il a inscrit le but de la victoire en supériorité numérique (35e). Mais la suite ne fut pas un chemin tranquille pour les coéquipiers de Reto Berra. Les Lakers ont tout tenté pour arracher une deuxième égalisation sans parvenir à tromper le dernier rempart fribourgeois. L'essentiel est donc sauf pour Gottéron. Avec un week-end à six points, le retour à l'entraînement lundi sera bien plus léger.

Ce n'est jamais facile de revenir d'Ambri-Piotta sans rien dans l'escarcelle. Genève-Servette en fait l'expérience. Battus 4-2, les Genevois ont payé très cher un but de Ngoy encaissé au tout début de la dernière période (3-2). L'ancien défenseur de Gottéron a surpris Robert Mayer, masqué, de loin. Les hommes de Chris McSorley, qui évoluaient encore avec deux étrangers seulement, ne sont plus parvenus à inquiéter vraiement Manzato. D'Agostini a marqué le but de la sécurité dans la cage vide.

A quoi cela sert-il d'aller s'imposer à Zoug la veille si c'est pour se répandre face à Langnau (0-7)? Davos a reçu une gifle monumentale sur sa patinoire face à des Tigers. Les Emmentalois ont ainsi égalé leur plus large succès en National League à l'extérieur (7-0 à Zoug en 1987). Pour les Grisons, il ne s'agit pas de la plus grande humiliation sur leur glace. En 1999, ils s'étaient inclinés 9-0 contre Zoug. Pascal Berger et Anton Gustafsson se sont fait chacun l'auteur d'un doublé.

Classement: 1. Bienne 5/12 (19-7). 2. Berne 5/11 (16-7). 3. Zoug 4/9 (15-11). 4. Ambri-Piotta 5/9 (13-11). 5. Langnau Tigers 5/9 (16-8). 6. Lugano 4/6 (12-14). 7. Lausanne 4/6 (13-11). 8. Genève-Servette 5/6 (9-13). 9. Fribourg-Gottéron 5/6 (11-18). 10. Davos 5/6 (7-16). 11. Zurich Lions 4/4 (5-9). 12. Rapperswil-Jona Lakers 5/0 (6-17).

Retour à la page d'accueil

ATS