National League

Ambri voit grand dans sa "cathédrale de l'espoir"

rst, ats

13.9.2021 - 11:04

rst, ats

13.9.2021 - 11:04

La victoire d'Ambri-Piotta contre Fribourg-Gottéron (6-2) samedi pour l'inauguration de la nouvelle patinoire a livré un premier indice: «L'esprit» de l'ancienne Valascia semble avoir suivi le chemin menant à la nouvelle arène.

Ambri-Piotta a inauguré sa nouvelle patinoire samedi.
KEYSTONE

«L'esprit de la vieille Valascia a été transféré à 150% dans le nouveau stade», analysait le président du club, Filippo Lombardi pour Keystone-ATS.

Dans la vénérable Valascia, il y avait 4000 places debout et 2500 places assises. Dans la nouvelle «cathédrale de l'espoir» de l'architecte-vedette Mario Botta, le rapport a été inversé.

La grandeur et le coeur de la Curva Sud, le virage des fans les plus «chauds», sont restés. Et avec elles, la passion des partisans pour leurs «Biancoblù». Ils sont désormais 4500 et jamais autant d'abonnements n'avaient été vendus au cours des 84 ans de l'Histoire du club.

Kozun bien dans le moule

«Cette stimulation émanant des travées pouvait se comparer à un joueur de champ supplémentaire pour nous. Incroyable, je n'ai jamais vécu cela de toute ma carrière», s'enthousiasmait Brandon Kozun (31 ans). L'attaquant canado-américain était comme ébloui par l'ambiance. «Ces fans sont une incroyable source d'énergie. Je pense qu'avec un tel soutien nous allons rendre difficile la vie de chaque adversaire.»

L'entraîneur léventin Luca Cereda constatait après cette première partie à domicile «que nous avons pu mettre notre identité comme équipe sur la glace.» Cereda avait connu quelques interrogations avant la rencontre. Il redoutait que son équipe puisse perdre le grand avantage de son mordant.

«Déjà la salle de force est mieux équipée», souligne Cereda. Dans tous les domaines, le confort a été franchement amélioré. Les températures à deux chiffres en-dessous de zéro ont vécu. Désormais place à une «chaleur» ambiante à deux chiffres positifs.

Les infrastructures sont également plus accueillantes pour le club visiteur. Dans l'ancienne Valascia, il n'était pas impossible que des coupures d'eau chaude se produisent quand l'équipe recevante avait perdu...

«Tout est plus confortable. Simplement du luxe», relève Cereda, qui enchaîne immédiatement: «Nous aimerions rester les mêmes à moyen et long terme.»

L'engagement de Kozun, venu de Minsk en KHL, semble correspondre à la philosophie du club. L'ailier, qui frise avec les 170 cm, a plu par sa force de caractère et son intransigeance. De quoi se mettre les supporters de son côté. Kozun a inscrit les deux buts gagnants des deux premiers matches; le 2-1 après prolongation sur la glace des Zurich Lions vendredi et le 3-0 samedi. Avec trois buts et un total de quatre points, le robuste Kozun a pesé sur le départ de rêve du club de la Léventine.

Course contre-la-montre

Pour que cette première puisse se tenir samedi, il a fallu disputer un véritable contre-la-montre pour les ouvriers à la tâche sur le site. Les derniers détails n'ont été réglés que le lundi avant le match. Et dans les heures qui ont précédé la partie, les autorités de contrôle ont encore exigé les dernières améliorations. Ainsi quelques détails seront encore peaufinés dans les prochaines semaines. Mais le début à domicile a pu être tenu.

Le 12 décembre, dans le cadre des festivités officielles, le nom du stade de la «Gotthard-Arena» ou de la «Nuova Valascia» sera révélé avec le «naming» du sponsor-titre. A moyen terme, le club compte sur quatre millions de francs de rentrées supplémentaire de cette arène multifonctionnelle pour que la survie du club soit assurée.

rst, ats