Lausanne stoppe l'hémorragie, Bienne gagne encore

ATS

16.3.2021

ATS

16.3.2021

Lausanne a mis fin à une série négative de trois revers après avoir pris le meilleur sur Davos 5-3 à Malley. Les Lausannois sont toujours 7es au classement.

Le LHC a battu Davos 5-3 mardi à la Vaudoise aréna.
Keystone

Peut-on dire que Lausanne a stoppé l'hémorragie? Ce serait sans doute un brin exagéré, mais les Vaudois ont en tous les cas fait le boulot en se remettant sur des rails plus conformes à leur statut.

Dans une partie où les défenseurs vaudois se sont mis en évidence (3 buts), le LHC a pris les devants rapidement. A la 11e, c'est Genazzi qui a pu ouvrir le score et à la 19e, c'est Lukas Frick qui a doublé la mise à la suite d'un très joli travail préparatoire de Krakauskas. Les hommes de Craig McTavish, désormais fiché de Bobby Dollas comme assistant, ont dominé au chapitre des tirs 16-3 au cours du tiers initial.

Alors qu'Emmerton semblait avoir donné un avantage décisif à ses couleurs à la 50e (4-1), les Davosiens n'ont pas abdiqué et ont donné quelques sueurs froides à des Vaudois qui ont dû inscrire le 5-3 par Hudon dans la cage vide pour être sûrs de l'emporter.

Le souci dans les rangs vaudois concerne la santé de Christoph Bertschy qui n'a pas terminé la rencontre. Le staff des Lions doit croiser les doigts pour que le Fribourgeois n'ait rien de trop grave, car le numéro 22 fait partie des moteurs de sa formation.

Lausanne demeure 7e au classement avec 71 points, mais les Vaudois auront la possibilité de revenir au 5e rang en cas de succès jeudi soir à Langnau.

Dans l'autre match de la soirée, Bienne a réalisé un joli coup en parvenant à battre une nouvelle fois Berne, 24 heures après un succès 5-3 dans le Seeland lundi soir. Dans la capitale, les joueurs de Lars Leuenberger se sont imposés 4-2 après avoir été menés 2-0. Dès la mi-match, les Biennois ont retrouvé ce qui fait leur force ces derniers temps pour égaliser puis passer l'épaule à la 56e sur un but de Pouliot.

Berne a clairement raté le coche au début du tiers médian alors que Petteri Lindbohm avait été renvoyé au vestiaire à la 20e. Mais incapables de profiter de cette supériorité numérique, les joueurs de Kogler l'ont payé par la suite. Cinquièmes au classement, les Seelandais signent un sixième succès consécutif.