National League : Sekac et le LHC jouent un mauvais tour à Genève

ATS

28.10.2021

ATS

28.10.2021

Le deuxième derby lémanique de la saison de National League a souri une fois encore à Lausanne. Les Vaudois se sont imposés 3-2 jeudi sur la glace de Genève-Servette grâce à Jiri Sekac.

Jiri Sekac (à droite) a offert la victoire au Lausanne HC jeudi à Genève.
Keystone

Lausanne pensait d'abord à ne pas encaisser le 3-2 lorsque Genève s'est retrouvé en power-play à moins de quatre minutes de la fin du temps réglementaire. A ce moment, le gain d'un point ne semblait pas une si mauvaise opération que cela pour les Vaudois.

Mais Jiri Sekac a pu récupérer le puck en zone défensive. Et le Tchèque a continué son chemin jusque devant Gauthier Descloux, qu'il a battu du revers. A 4 contre 5, avec 1'46'' à jouer! Une défaite mortifiante de plus pour Genève et une sorte d'allégorie de ce début de saison pour les Aigles.

Maillard montre la voie

Lausanne avait pris ce derby par le bon bout en agressant le bloc genevois. Et les Vaudois ont logiquement ouvert le score grâce à Guillaume Maillard à la 8e sur un assist intelligent de Bertschy. Sans faire beaucoup de bruit, le numéro 11 des Lions a inscrit son quatrième but de la saison.



Si l'on se souvient de l'échange qui a envoyé Vermin et Moy aux Vernets en retour de Bozon, Douay, Cajka et Maillard, le directeur des opérations hockey vaudois, Petr Svoboda, attendait beaucoup de Guillaume Maillard. Blessé une grande partie de la saison passée, l'attaquant de 23 ans est en train de se révéler.

Le LHC a doublé la mise au moment où la pression genevoise commençait gentiment à monter. Après un débordement tout en puissance, Bertschy - encore lui - a pu servir Almond sur un plateau. De retour dans l'alignement lausannois depuis deux matches, le polyvalent canado-Suisse prouve son utilité dans l'effectif.

Genève revient, en vain

A Genève, on a peu de sujets de satisfaction en ce début de saison. Mais s'il y a un domaine dans lequel les Aigles peuvent exceller, c'est bien le power-play, avec des étrangers très habiles dans ce domaine. Et rien de tel qu'un avantage numérique performant quand le jeu à 5 contre 5 ne produit que peu de situations dangereuses.



Winnik (37e) et l'omniprésent Tömmernes (41e) ont ainsi permis aux Grenat de revenir dans la partie. Et les joueurs des Vernets ont ensuite poussé en profitant des punitions vaudoises.

Mais Jiri Sekac a marqué ce but si cruel pour eux. Et comme pour accentuer encore plus la peine des Genevois, Frick a sauvé sur la ligne devant Rod à la 59e. Non, ce Genève-là n'est pas verni. Et la question revient une fois encore: Pat Emond va-t-il rester à la bande du GSHC?