Swiss League

Swiss League : un nouvel échec interdit pour Kloten

ATS

9.9.2021 - 05:00

ATS

9.9.2021 - 05:00

Pour Kloten, la saison de Swiss League, qui débute ce jeudi, ne peut se conclure que par une promotion. Viège et Olten, en première ligne, se posent en contradicteurs.

Kloten n'a pas le droit à l'erreur cette saison en Swiss League.
Keystone

Si ce n'est pas cette fois, quand alors ? Kloten s'était déjà posé la question avant le début de la saison dernière. Les Zurichois ont fini par s'incliner 4-2 en finale des play-off contre Ajoie. Au terme du Championnat, il y aura également un promu direct en mai prochain si le champion répond aux critères structurels et financiers pour la plus haute ligue. C'est le cas du club de tradition du Schlüfweg: un nouvel échec est interdit.

Les dirigeants de Kloten ont tiré les conséquences de la déception et ont remplacé l'entraîneur Per Hanberg par Jeff Tomlinson. Le Canadien sait, ce dont il a besoin, pour être promu. Il avait connu la promotion avec les Rapperswil-Jona Lakers au printemps 2018 au terme d'un barrage victorieux contre... Kloten.

Afin de maximiser leurs chances, les Zurichois ont renforcé leur position devant le filet avec la vue du portier de Lugano, Sandro Zurkirchen. Il formera avec Dominic Nyffeler un duo redoutable. Le défenseur routinier Flurin Randegger (33 ans), qui a joué sous les ordres de Tomlinson aux Lakers, a également rejoint Kloten.

Viège avec un duo suédois

La promotion de Kloten va-t-elle de soi ? En aucune façon. Viège s'est bien renforcé et se présente comme un concurrent potentiel pour les Zurichois. Les Haut-Valaisans aligneront un duo d'attaquants suédois capable de faire mal. Linus Klasen et Niklas Olausson apporteront leur expérience. Klasen, c'est une longue carrière à Lugano avec 78 buts et 202 assists en 301 matches. Le second a joué à Bienne. Les deux arrivent de Lulea et vont certainement briller au deuxième échelon helvétique.

Les engagements des défenseurs Philipp Ahlström (La Chaux-de-Fonds) et Giacomo Casserini (Ajoie) ainsi que des attaquants Evgueni Chiriaev (Olten) et Raphaël Kuonen (Langnau Tigers) sont également sources de renfort pour le club viégeois. Un homme sera bien sûr particulièrement motivé pour contrecarrer la marche de Kloten: Per Hanberg, l'ancien entraîneur des Zurichois, non gardé après l'échec face à Ajoie et désormais coach à Viège.

Olten veut en finir avec son image de perdant

Les ambitions de promotion cogitent dans les têtes à Olten, qui évolue en deuxième division depuis sa relégation en 1994. Les Soleurois traînent une image de perdants suite à leurs trois échecs en finale depuis 2013. Ces ambitions se sont matérialisées avec l'engagement de Lars Leuenberger comme entraîneur. Il avait conduit Berne au titre en 2016, désormais il doit réussir la même chose avec Olten à l'étage en-dessous. Sur le papier, l'équipe semble renforcée par rapport à la dernière saison, qui l'avait vue tomber contre Kloten en demi-finales (2-4). Les dirigeants ont fait appel à des joueurs à l'expérience de National League comme Lukas Lhotak ou Elias Antonietti.

Si tout se passe normalement, une de ces trois équipes devrait décrocher la promotion. Les Romands La Chaux-de-Fonds (toujours dirigée par Thierry Paterlini) et Sierre (Dany Gelinas toujours aux commandes) vont essayer de jouer les trouble-fête. Ils pourront viser les play-off l'esprit libre puisqu'il n'y aura aucune relégation au terme de la saison.

ATS