Ajla Del Ponte dans la cour des grandes

ats

8.3.2021 - 11:55

ats

8.3.2021 - 11:55

Plus encore que son sacre européen en salle, c'est le chrono réalisé par Ajla Del Ponte dimanche à Torun qui est prometteur. Ses 7''03 la font entrer dans la cour des grandes.

La Tessinoise est devenue la 25e performeuse mondiale de l'histoire sur la distance, à égalité avec sa partenaire du relais 4x100 m Mujinga Kambundji. Seules quatre Européennes ont fait mieux. Même des anciennes stars comme Marita Koch (7''04), Katrin Krabbe (7''06) ou Christine Arron (7''06) n'y sont pas parvenues!

Plus important, atteindre un tel niveau en salle est presque à 100% gage de réussite en plein air. Sur les 27 femmes ayant couru le 60 m indoor en 7''03 ou moins, six seulement n'ont pas brisé la fameuse barrière des 11''00 sur la distance-reine. «C'est une bonne indication», a simplement commenté Ajla Del Ponte à ce sujet.



La Tessinoise, qui aura 25 ans cet été, n'est pas du genre à s'enflammer. Elle construit sa carrière comme une maison, étage par étage, comme elle l'avait expliqué à Keystone-ATS à la mi-janvier avant d'entamer une saison en salle où elle a retranché au final 14 centièmes à son record personnel.

Mais le moins que l'on puisse écrire, c'est que les fondations de sa maison sont solides, avec notamment Laurent Meuwly en architecte vigilant. Ajla Del Ponte va pouvoir poursuivre l'ouvrage ce printemps avec une confiance encore renforcée en ses moyens, en toute sérénité.



La Tessinoise, qui avait amélioré de 0''13 son record personnel sur 100 m l'an passé, n'aura dans un premier temps pas d'autre pression que celle de réaliser les minima pour Tokyo (11''15). Ce devrait être une formalité pour elle. Ses 11''08 réalisés en juillet dernier à Bulle ne devraient d'ailleurs pas tenir bien longtemps le choc.

Le record de Suisse de Mujinga Kambundji (10''95) pourrait même rapidement être à la portée d'Ajla Del Ponte. Et les duels entre les deux coéquipières ne devraient pas manquer de piment, si bien sûr la Bernoise parvient à retrouver le niveau qui lui avait permis de se parer de bronze sur 200 m aux Mondiaux de Doha.

ats