Tour de France Cocorico ! Victor l’a fait à Saint-Sébastien

fazw, ats

2.7.2023 - 17:52

La 2e étape du Tour de France a vu la victoire du Français Victor Lafay (Cofidis) à Saint-Sébastien. Le maillot jaune reste sur les épaules de l'Anglais Adam Yates (UAE Emirates) au terme de ce week-end au Pays basque espagnol.

2.7.2023 - 17:52

Déjà en évidence samedi, Lafay est sorti au kilomètre, parvenant à devancer Wout Van Aert de justesse sur la ligne. Troisième de l'étape, Tadej Pogacar a obtenu 12 secondes de bonification sur l'ensemble de la journée. Il s'agit de la première victoire de Cofidis depuis 15 ans sur la Grande Boucle.

Vainqueur samedi de la 1re étape à Bilbao, Adam Yates conserve son maillot jaune de leader. Il bénéficie de six secondes d'avance sur son coéquipier chez UAE, Tadej Pogacar, ainsi que sur son frère Simon. Dans son duel à distance avec Jonas Vingegaard, Pogacar compte une petite marge de onze secondes.

«J'y ai cru jusqu'au bout, c'est un truc de fou ! Hier (ndlr: samedi), j'étais un peu frustré à l'arrivée. Concrétiser aujourd'hui dès la 2e étape, c'est un truc de malade», a déclaré Lafay qui apporte la première victoire dans le Tour de France à son équipe Cofidis depuis celle de Sylvain Chavanel en 2008.

Bonne affaire pour Pogacar

La veille, Lafay avait déjà fait très forte impression en basculant en tête avec Pogacar et Jonas Vingegaard, les deux grands favoris du Tour, dans la côte de Pike, avant de terminer sixième de l'étape à Bilbao.

Maillot à pois depuis samedi soir, Neilson Powless a profité de cette étape dominicale pour grappiller onze points au classement du meilleur grimpeur. Toute la journée, l'Américain a joué les ouvreurs en compagnie du Français Rémy Cavagna et du Norvégien Edval Boasson Hagen, avant de se retrouver seul jusqu'à 19 km de l'arrivée, soit dans le Jaizkibel.

Dans cette côte de 8,1 km à 5,3% de dénivelé moyen, noire de monde, Tadej Pogacar a attaqué. Jonas Vingegaard et Simon Yates ont été les seuls à lui répondre. Au sommet, plongé dans le brouillard, Pogacar a fait valoir son punch supérieur pour gratter huit secondes de bonification devant Vingegaard qui en a pris cinq.

Place aux sprinters

Alors qu'il restait encore 16 km jusqu'à l'arrivée, Pogacar a mené la descente devant son rival, qui ne l'a toutefois pas relayé. Pour le plus grand bonheur de Victor Lafay déjà vainqueur en 2021 sur les routes du Giro, et qui a surpris les favoris par son démarrage à la flamme rouge.

Lundi, les coureurs du Tour de France regagneront l'Hexagone. L'arrivée de la 3e étape entre Amorebieta-Etxano et Bayonne (193,5 km) semble promise aux sprinters.

fazw, ats