Sebastian Coe

Coe : "Les lièvres lumineux ne me posent aucun problème"

ATS

16.10.2020

Sebastian Coe, le président de World Athletics, est favorable à l'utilisation des lièvres lumineux qui ont récemment aidé à battre les records du monde féminin du 5000 m et masculin du 10'000 m.

Sebastian Coe : "En athlétisme, on doit innover. Cela ne fait aucun doute."
Keystone

«Les lièvres lumineux ne me posent aucun problème. Nos meetings sont des divertissements et je pense que Wavelight permet aux spectateurs de comprendre un peu mieux les vitesses incroyables atteintes par les athlètes», a dit Coe, lui-même ancien recordman du monde en demi-fond, qui s'exprimait avant les Mondiaux de semi-marathon à Gdynia, en Pologne.

Le 7 octobre à Valence, l'Éthiopienne Letesenbet Gidey a amélioré le record du monde du 5000 m en 14'06''62 puis l'Ougandais Joshua Cheptegei a fait de même dans le 10'000 m en 26'11''00 avec l'aide de lièvres lumineux.

Ce système, baptisé Wavelight, offre aux coureurs un guidage visuel lumineux au bord de la piste qui leur indique le rythme à tenir pour battre le record du monde.

Tout en reconnaissant qu'il y avait un équilibre à trouver, le double champion olympique du 1500 m (1980 et 1984) a déclaré que les avancées technologiques étaient primordiales pour attirer de nouveaux publics. «On doit innover, cela ne fait aucun doute».

Coe a rappelé que les lièvres (humains) existaient depuis des décennies. Il a qualifié l'exploit légendaire de son compatriote Roger Bannister, premier homme sous les quatre minutes au mile (1609,34 m), d'«événement créé par les lièvres».

Retour à la page d'accueilRetour au sport