Comme un sentiment de déjà vu

ATS

28.12.2021 - 09:11

Avec le retour des jauges pour les grands rassemblements en France, annoncé lundi par le gouvernement, le sport est à nouveau frappé de plein fouet par le Covid-19.

Le retour des jauges dans les stades est acté.
KEYSTONE

ATS

28.12.2021 - 09:11

Confronté à la déferlante du variant Omicron, la France renoue avec les jauges pour les grands événements, environ cinq mois après leur abandon. Elles sont fixées à 2000 personnes pour les manifestations en intérieur, et 5000 personnes pour les événements organisés en extérieur, et la consommation de boissons et d'aliments y sera interdite.

Ces mesures entreront en vigueur lundi, pour trois semaines, a précisé le Premier ministre Jean Castex.



Ces annonces gouvernementales suivent, selon un scenario bien rodé, une cascade de reports de rencontres sportives, dans le Top 14 de rugby ou encore en Elite de basket.

Dimanche, le choc de rugby entre le Stade toulousain et le Stade Français avait été reporté à cause de contaminations au Covid parmi les joueurs parisiens. Quatre matches sur sept prévus dans le cadre du «Boxing Day» – journées de championnat suivant Noël – ont été reportés.



La situation fait peser un poids sur le calendrier des clubs français, dont la plupart doivent déjà rattraper des matches de compétitions européennes reportés le week-end dernier.

Ce retour aux restrictions intervient alors que les clubs de basket, mais aussi de hand, de volley, de rugby et même de football ne se sont pas encore remis, financièrement, de la crise profonde provoquée par les interruptions de leurs compétitions, au plus fort de la première vague de Covid-19, puis du huis-clos et des jauges de spectateurs.

En football, la Ligue 1 est en pause, mais la plupart des clubs reprennent l'entraînement le 28 ou 29 décembre en vue des 16e de Coupe de France du 2 au 4 janvier.

Incertitudes sur la Coupe de France

Le retour des fêtes pourrait entraîner une vague de cas positifs et le forfait de certaines équipes. Que déciderait la Fédération française de football si un nombre élevé de rencontres ne pouvait se disputer ? Dans ces conditions exceptionnelles, pourrait-on envisager un report de l'ensemble des 16e alors que le calendrier déjà chargé des clubs offre peu de possibilités ?

L'exemple du football anglais, dont le Boxing Day a été amputé ce week-end de trois matches et qui commence à être profondément perturbé à nouveau par le Covid, peut faire redouter le pire.

ATS