Sport

Du changement à la présidence d'Antidoping Suisse

ATS

20.11.2020

Ueli Kurmann va succéder à Corinne Schmidhauser à la tête d'Antidoping Suisse. Il a été élu par le Parlement du sport pour un premier mandat de quatre ans.

Corinne Schmidhauser doit laisser sa place de présidente.
Keystone

Corinne Schmidhauser doit quitter son poste de présidente du Conseil de fondation à la fin de l'année en raison d'une limitation de la durée de son mandat. L'ancienne skieuse avait été chargée en 2008 de constituer la première équipe de la nouvelle agence antidopage, dont elle est devenue la première présidente.

«Le dopage reste l'une des plus grandes menaces pour le sport organisé», a déclaré Corinne Schmidhauser lors de ce Parlement du Sport. Mais elle s'en va le coeur léger. «Les devoirs sont faits», a-t-elle souligné, avant de donner un conseil à son successeur: «Soyez persévérant, cela en vaut la peine».

Ueli Kurmann était jusqu'ici le représentant des athlètes au sein du conseil d'administration de Swiss Olympic. L'avocat de 37 ans, ex-joueur de canoë-polo, va devoir façonner l'avenir d'Antidoping Suisse avec les six autres membres du conseil de fondation nouvellement élu. Ils devraient disposer d'un budget bien plus élevé.

Retour à la page d'accueilRetour au sport