NFL Fini le Pro Bowl, place au flag football en rêvant des JO 2028

ATS

3.2.2023 - 10:19

Le Pro Bowl, «All-Star Game» de la NFL qui oppose chaque année ses meilleurs joueurs, sera dorénavant remplacé par un match flag football, version «light», bien moins violente, du sport le plus populaire des Etats-Unis. L'objectif est de mieux promouvoir sa candidature aux JO 2028.

Le Pro Bowl sera dorénavant remplacé par un match flag football. (Illustration)
Le Pro Bowl sera dorénavant remplacé par un match flag football. (Illustration)
IMAGO

ATS

3.2.2023 - 10:19

Le Pro Bowl datait de 1951 et s'il a longtemps suscité un intérêt, ce n'était plus le cas ces dernières années. Les joueurs, au sortir d'une saison généralement éprouvante, ne voulaient en effet plus risquer de blessure inutile pour un match sans enjeu. Or les contacts sont inhérents au football américain...

C'est donc une page d'histoire qui va se tourner dimanche à Las Vegas, où le flag football va faire ses grands débuts dans le cadre festif et commercial du Pro Bowl, traditionnellement programmé une semaine avant le Super Bowl qui opposera les Kansas City Chiefs aux Philadelphia Eagles, le 12 février à Glendale (Arizona).

Il se joue à cinq contre cinq, sur deux périodes de 20 minutes, sans contact ni coups de pied. Pour stopper la progression d'une équipe, il faut arracher la bande de tissu accrochée à la taille de l'adversaire porteur du ballon.

Ce geste se substitue aux plaquages, sources de chocs parfois extrêmement violents ayant encore fait de gros dégâts cette saison en NFL, entre l'arrêt cardiaque de Damar Hamlin (Bills), qui a finalement survécu, et la commotion cérébrale de Tua Tagovailoa (Dolphins) tout juste sorti du protocole après 38 jours de surveillance.

En offrant une vitrine au flag football, la NFL soigne son image tout en promouvant cette discipline qui s'est portée candidate pour être intégrée aux JO 2028 de Los Angeles, sous l'impulsion de la Fédération internationale (IFAF). Cette instance, qui a été reconnue provisoirement par le CIO et compte 72 fédérations nationales, organise des championnats du monde tous les deux ans depuis 2002.

«Ce serait incroyable»

Le receveur des Detroit Lions Amon-Ra St.Brown, présent à Las Vegas cette semaine pour les événements du Pro Bowl, rêve d'une issue heureuse. «Ce serait incroyable. Enfant, je regardais les Jeux, l'athlétisme et évidemment le basketball, car c'étaient les seuls disciplines auxquelles je pouvais vraiment m'identifier. Pratiquer mon sport, qui me fait vivre et avec lequel j'ai grandi, serait un rêve devenu réalité. Et y participer, que ce soit pour les États-Unis ou l'Allemagne (pays d'origine de sa mère, NDLR), serait une expérience passionnante», a-t-il déclaré.

De son côté, la NFL s'est dite «favorable» à ce que ses joueurs-membres participent aux JO 2028, a assuré Peter O'Reilly, son vice-président exécutif, chargé de la gestion des grands événements et du marché international. «Il serait amusant de voir les frères St. Brown, soit dans l'équipe américaine, soit dans l'équipe allemande», a-t-il ajouté. Equanimeous, cadet d'Amon-Ra, joue en effet également en NFL, au sein des Chicago Bears.

M. O'Reilly a expliqué que la décision de promouvoir le flag football pour intégrer les Jeux plutôt que le football américain tenait à son format court, à ses règles simplifiées qui le rendent plus accessible, mais aussi à sa popularité auprès des femmes.

Pierre Trochet, président de l'IFAF, estime pour sa part que cette discipline «pourrait rencontrer un succès similaire» à celui du basketball, lorsque les stars américaines de la NBA réunies dans la fameuse «Dream Team» ont conquis le monde aux Jeux de Barcelone en 1992.

«Tout le monde s'en souvient encore... Nous n'en sommes pas encore là évidemment, mais voir les meilleurs joueurs de la NFL sur un terrain de flag football ce week-end, c'est une première étape», s'est-il réjoui.

ATS