"J'ai cette ambition de gagner un titre de champion NBA"

Chris Geiger, à Blonay-Saint-Légier.

19.7.2019

Depuis 2007, Thabo Sefolosha organise chaque été un camp de basket destiné aux jeunes âgés de 8 à 17 ans à Blonay-Saint-Légier. Bluewin.ch en a profité pour aller jeudi à la rencontre du premier joueur suisse à avoir foulé les parquets de NBA. 

Retrouvez l'interview complète de Thabo Sefolosha prochainement sur  notre chaîne gratuite Teleclub Zoom.

Thabo Sefolosha: "Ce serait une super expérience d'avoir deux Suisses dans la même équipe."
Screenshot Teleclub

Thabo Sefolosha, vous avez conclu votre exercice à la 5e place de la conférence ouest avec le Utah Jazz avant d'être éliminé en cinq matches au premier tour des play-off contre Houston. Un résultat satisfaisant?

"C'était une saison un peu compliquée par moments. Le résultat de l'équipe est quand même bon dans une conférence ouest qui est très disputée. Nous avions toutefois de plus grandes espérances en play-off. Nous aurions voulu passer un voire deux tours. Il nous a manqué un petit quelque chose."

D'un point de vue personnel, vous sortez d'une saison tronquée par une opération au genou subie en janvier 2018 et une suspension pour violation des règles antidopage. Quel bilan pouvez-vous dresser?

"Ma blessure a forcément eu un impact sur mon rendement. En général, il faut six à sept mois pour retrouver son niveau. J'ai dû faire avec durant toute la saison. C'était donc quelque chose d'handicapant pour performer. Quant aux matches de suspension, c'était un léger frein en début de saison."

Vous avez disputé 50 rencontres de saison régulière (12.2 min, 3.8 pts, 2.5 reb) et 4 matches de play-off (10.5 min, 1.3 pts, 2 reb). Etes-vous content de votre saison?

"Oui, je suis très satisfait d'avoir terminé une treizième saison en NBA. Il y a beaucoup de positif à retirer de cela. A 35 ans, j'ai désormais un rôle de vétéran. J'amène des choses à l'équipe qui ne se voient pas forcément dans les lignes de statistiques. En tant que compétiteur, j'ai toujours envie d'apporter un peu plus et de progresser. Il y a toujours la possibilité de faire mieux, surtout en NBA où les joueurs sont très forts. Mais, sur l'ensemble, je suis très content."

Vous avez évoqué votre rôle de joueur expérimenté. Que vous demandait votre entraîneur au Utah Jazz, Quin Snyder?

"Avec une telle expérience en NBA, j'ai appris à gérer le stress, la préparation en vue d'une longue série de play-off et comment aborder les matches. Je peux typiquement apporter ce genre de choses au reste de l'équipe et aux joueurs plus jeunes."

Des qualités que vous n'allez pas forcément continuer à mettre au service du Jazz puisque vous êtes en fin de contrat. Où allez-vous rebondir?

"J'ai une grosse décision à prendre cet été. Je suis gentiment en fin de carrière, mais j'ai toujours cette flamme et cette ambition de gagner un titre de champion NBA. Ce sont des choses qui me motivent à me lever chaque jour et à travailler dur. Je vais toutefois prendre cette décision avec ma famille. Je veux que mes proches soient dans une ville qu'ils apprécient car ils ont fait beaucoup de sacrifices durant toute ma carrière. Je veux trouver une solution qui soit confortable pour eux aussi."

Les rumeurs vous envoient aux Los Angeles Lakers ou aux Houston Rockets. Si vous signez au Texas, vous rejoindriez un certain Clint Capela. Est-ce un argument de poids?

"Ce serait une super expérience d'avoir deux Suisses dans la même équipe. Ce serait quelque chose de spécial pour notre pays et pour nous deux qui avons grandi de façon assez proche l'un de l'autre. Je retrouverais aussi James Harden et Russell Westbrook avec qui j'ai évolué à Oklahoma. Ce serait donc une belle option."

Une autre alternative serait de prolonger votre contrat avec le Jazz. Serait-ce quelque chose d'envisageable?

"Pour le moment, je ne sais pas. Je n'ai pas encore défini ce genre de décisions. J'attends d'avoir toutes les options entre mes mains avant de me décider."

Finalement, à l'image de Capela, y aurait-il une chance de vous voir cet été sous le maillot suisse pour les matches de pré-qualifications à l'Euro 2021?

"Je ne sais pas encore. Cela dépendra de ma situation contractuelle car il y a toujours des risques de blessure. Avec les enjeux qui sont les nôtres, ce n'est pas une décision que je peux prendre sans savoir où je serai l'année prochaine."

Retour à la page d'accueilRetour au sport