Bikinis interdits : le scandale prend de l'ampleur

ATS

23.2.2021 - 17:46

L'entraîneure des stars allemandes de beach-volley Karla Borger et Julia Sude va elle aussi boycotter un tournoi au Qatar. La raison est identique, à savoir l'interdiction de porter un bikini sur le terrain, ont indiqué mardi des responsables allemands, accusant la fédération qatarie de mentir.

Julia Sude et Karla Borger ont été les premières à boycotter le tournoi au Qatar.
Keystone

Karla Borger et Julia Sude ont annoncé lundi qu'elles allaient boycotter le tournoi en raison de cette interdiction, une mesure que les organisateurs qataris affirment ne pas avoir demandée. «Ce n'est pas vrai, c'est dans le règlement du tournoi du 16 février», a déclaré mardi Constantin Adam, manager de l'équipe, à l'agence SID, filiale de l'AFP.

Le règlement du tournoi, qui doit se dérouler en mars, est effectivement clair: «Pour les tenues des femmes, afin de respecter la culture et la tradition locales, avec le soutien total des sportives, il est prévu que toutes les équipes féminines participantes utilisent un t-shirt à manches courtes à porter sous le haut féminin officiel du tournoi et un short jusqu'aux genoux, à l'entraînement et en match», stipule l'article 10 du texte disponible en ligne.



L'entraîneure nationale Helke Claasen ne fera pas elle non plus le déplacement. «Elle m'a dit qu'elle ne veut pas y aller, parce qu'elle ne se sent pas respectée en tant que femme là-bas», a expliqué Niclas Hildebrand, directeur sportif de la Fédération allemande de volley-ball, dans le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

Le Qatar doit organiser en mars ce tournoi de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB).

Retour à la page d'accueilRetour au sport