Le jour où Lemaitre a été approché par... le Ku Klux Klan!

Teleclub NL

17.6.2020

Le Français Christophe Lemaitre a révélé à "RMC" avoir vécu une expérience pour le moins insolite après être devenu, en 2010, le premier sprinteur blanc à passer sous le barre des 10 secondes sur 100 m.

Son statut de "premier blanc sous les dix secondes sur 100 m" a le don d'énerver Christophe Lemaitre.
Keystone

Invité du "RMC Sport Show" dimanche dernier, Christophe Lemaitre est revenu sur sa riche carrière, remplie de succès. Le sprinteur français a notamment révélé une anecdote surprenante qu'il avait vécu à la suite de son chrono sous les 10 secondes sur 100 m.

En 2010, il était ainsi devenu - avec un temps de 9''98 lors des championnats de France à Valence - le premier coureur blanc a passé sous cette barre significative. Un résultat qui lui avait valu ce surnom de "premier blanc" auprès du grand public. Toutefois, cette appellation ne lui a jamais plu et à tendance à l'énerver. 

"Je n’ai pas apprécié cette appellation de premier blanc à être passé sous les dix secondes, car la performance sportive était passée au second plan", a alors expliqué le natif d'Annecy au média de l'Hexagone. "Pour moi, c’était complètement anecdotique, je m’en foutais complètement de ma couleur de peau. Tout le monde est obnubilé par cela. On en a tellement parlé, fait des caisses là-dessus."

Même dix ans plus tard, cette étiquette lui colle encore et toujours à la peau. "Aujourd’hui encore, on ne me parle pas de mes courses ni de mon palmarès. Ça a dépassé le cadre du sport", a-t-il regretté. Et pour cause.

"J’avais peur de ce côté polémique"

Son nouveau statut lui avait, en effet, rapporté quelques demandes insolites à l'époque, comme le jour où le... Ku Klux Klan (!) avait souhaité le faire venir au Texas pour une visite de "courtoisie". Cette invitation des suprémacistes blancs des Etats-Unis avait été transmise par e-mail au père de Lemaitre, comme il l'a précisé. 

"Il (ndlr: son père) n’a bien évidemment jamais donné suite à ce message, tant mieux d’ailleurs", a assuré l'athlète de 30 ans. "C’était quelque chose que je craignais, j’avais peur de ce côté polémique. Moi je voulais totalement éviter cela et rester dans le sport, dans la performance. J’ai vraiment dû calmer les choses."

Référence tant sur 100 m que sur 200 m, Christophe Lemaitre possède à ce jour un total de 15 médailles sur la scène internationale. Il compte notamment quatre titres de champion d’Europe et deux médailles aux championnats du monde (argent sur le 4x100 et bronze sur 200 m en 2011).

Aux Jeux olympiques, le Savoyard a décroché la médaille de bronze lors du 4x100 m à Londres en 2012, ainsi que sur 200 m à Rio en 2016, derrière un certain Usain Bolt et Andre De Grasse. 

Retour à la page d'accueilRetour au sport