Le Kremlin veut des JO libres de toute politique

ATS

7.12.2021 - 14:07

Le Kremlin a jugé que les Jeux olympiques devaient rester «libres de toute politique». Une réaction à l'annonce par les Etats-Unis d'un boycott diplomatique des JO de Pékin.

ATS

7.12.2021 - 14:07

La Russie, réagissant au boycott diplomatique américain des JO de Pékin, déclare "ne pas vouloir politiser les jeux".
Keystone

«Nous préconisons que les affaires olympiques restent libres de toute politique», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, tout en notant que «l'essentiel (...) est que les athlètes (américains) ne soient pas concernés» par le boycott.

Les Etats-Unis enverront leurs athlètes mais aucun représentant diplomatique aux JO de 2022 en raison des violations des droits de l'Homme par la Chine, particulièrement dans la région à majorité musulmane du Xinjiang, a annoncé lundi la Maison-Blanche, provoquant la colère des autorités chinoises.

Entrée en territoire chinois compliquée

Du fait des restrictions imposées par la Chine à l'entrée des étrangers au nom de la lutte contre le covid, peu de responsables politiques mondiaux devraient faire le déplacement de Pékin, à l'exception du président russe Vladimir Poutine, qui a accepté l'invitation de son homologue chinois Xi Jinping.

Depuis des mois, le gouvernement américain cherchait la meilleure façon de se positionner à l'égard des Jeux d'hiver, un événement populaire et planétaire organisé du 4 au 20 février 2022 par un pays qu'il accuse de perpétrer un «génocide» contre les musulmans ouïghours du Xinjiang.

La Russie toujours suspendue

Accusée depuis 2015 d'avoir mis en place un système de dopage institutionnel, la Russie est elle suspendue des grandes compétitions internationales jusqu'en 2022, son hymne, son drapeau et même son nom étant bannis.

Les sportifs russes propres sont toutefois autorisés à participer à ces compétitions en tant qu'athlètes neutres.

Les responsables russes, y compris Vladimir Poutine, se sont également vu interdire d'assister aux compétitions internationales, sauf s'ils sont invités par le chef d'Etat du pays hôte.

ATS