Golf

Le PGA Tour dans une bataille financière face à l'Arabie saoudite

ATS

22.6.2022 - 10:37

Augmentation des dotations, refonte du calendrier: le patron du circuit nord-américain de golf (PGA), Jay Monahan, a fait mardi plusieurs propositions afin de contrer l'émergence de la lucrative ligue dissidente (LIV) financée par l'Arabie saoudite.

Jay Monahan veut lutter contre la ligue dissidente financée par l'Arabie saoudite.
Keystone

ATS

22.6.2022 - 10:37

Selon plusieurs médias, la PGA souhaiterait porter à partir de 2023 le «prize money» de huit tournois de renom à au moins 20 millions de dollars et introduire trois nouveaux tournois dotés de 25 millions de dollars chacun, sans cut, comme sur les compétitions du circuit LIV.

Le calendrier pourrait également évoluer avec une saison calquée sur l'année civile, entre janvier et décembre, alors qu'actuellement, le circuit PGA démarre en automne.

Ces changements ont été présentés aux joueurs lors d'une réunion tenue mardi en marge du Travelers Championship, qui se déroule cette semaine à Cromwell dans le Connecticut.

«Je pense que ces pistes peuvent permettre de retenir les joueurs» tentés par un départ vers la ligue dissidente, a déclaré Harris English, tenant du titre du Travelers Championship.

«Si le circuit PGA veut rester le circuit prééminent pour les golfeurs professionnels, il doit être le meilleur endroit pour jouer pour les meilleurs joueurs du monde», a affirmé de son côté l'Américain Patrick Cantlay.

Le torchon brûle depuis plusieurs mois dans le monde du golf autour de la création du circuit LIV. Portée par l'Arabie saoudite et l'ancien champion Greg Norman, la LIV Golf, au budget hors norme, aligne des dotations inédites sur les greens (25 millions de dollars par tournoi pour seulement trois jours de compétition au lieu de quatre) et a déjà attiré plusieurs golfeurs de renom comme Phil Mickelson, Brooks Koepka, Dustin Johnson et Bryson DeChambeau.

Le premier tournoi sous le label LIV Golf s'est déroulé début juin à Londres avec la participation de 17 membres du PGA Tour, tous exclus du circuit nord-américain jusqu'à nouvel ordre. Il a été remporté par le Sud-Africain Charl Schwartzel, qui est reparti avec un chèque de 4 millions de dollars.

Il s'agit de la plus grosse crise depuis la création en 1968 du PGA Tour, le circuit professionnel nord-américain où jouent les meilleurs mondiaux.

ATS