Liège - Bastogne - Liège

Liège - Bastogne - Liège : Marc Hirschi peut-il récidiver ? 

ATS

2.10.2020

Tout auréolé de sa victoire dans la Flèche wallonne mercredi, Marc Hirschi (22 ans) fait évidemment partie des candidats au succès dimanche dans Liège – Bastogne – Liège. Mais la concurrence s'annonce sévère.

Marc Hirschi sera l'un des favoris à la victoire dimanche dans Liège – Bastogne – Liège.
Keystone

Depuis un bon mois, le jeune Bernois aligne les superbes résultats avec un rythme étonnant. Victoire d'étape au Tour de France, médaille de bronze dans la course individuelle des Mondiaux et le triomphe au sommet du Mur de Huy: le coureur de l'équipe Sunweb s'est hissé parmi les grands spécialistes des courses d'un jour. Avec sa condition actuelle, il peut aussi rêver de briller dans la plus belle des classiques ardennaises.

L'émergence de Marc Hirschi ne passe pas inaperçue. L'Equipe, une référence en matière de petite reine, l'a déjà classé comme la grande révélation de la saison.

19 ans d'attente

Hirschi aura donc l'occasion dimanche de remporter le premier des cinq Monuments du cyclisme. L'exploit est loin d'être banal. Au XXIe siècle, seuls trois Suisses sont parvenus à inscrire leur nom dans l'une de ces cinq épreuves mythiques: Oscar Camenzind, Oliver Zaugg et évidemment Fabian Cancellara, le mentor d'Hirschi.

Cancellara a gagné trois fois Paris-Roubaix (2006, 2010, 2013) et le Tour des Flandres (2010, 2013, 2014), ainsi que Milan – San Remo (2008). Zaugg avait provoqué une énorme surprise en s'adjugeant le Tour de Lombardie en 2011. Quant à Camenzind, dernier champion du monde suisse en 1998, il avait remporté Liège – Bastogne – Liège en 2001.

Dix-neuf ans plus tard, les couleurs suisses pourraient donc à nouveau briller dans la «Doyenne». Le parcours de 257 km est terriblement exigeant, avec les nombreuses côtes qui jalonnent les Ardennes. Les puncheurs y trouvent un terrain idéal pour s'exprimer.

Une météo difficile

Lors de sa première l'an passé, dans le froid, le vent et la pluie, Hirschi avait dû se contenter d'une anonyme 51e place, à presque sept minutes de Jakob Fuglsang. Le Danois, engagé au Tour d'Italie, ne visera pas le doublé à Liège.

Les prévisions météorologiques ne sont à nouveau guère encourageantes pour dimanche, ce qui ne réjouit pas vraiment le Bernois (1m74/61 kg). «Par temps pluvieux et froid, je suis plutôt désavantagé par rapport à des coureurs plus robustes», estime-t-il.

«C'est clair que je compte parmi les favoris. Mais la course sera longue et difficile d'entrée», a dit Marc Hirschi après sa victoire de mercredi. «Ce qui vient maintenant est du bonus. Je serai bien plus détendu.»

Alaphilippe régénéré ?

Contrairement à Hirschi, Julian Alaphilippe a renoncé à la Flèche wallonne, dont il était le double vainqueur sortant. Après son titre de champion du monde dimanche à Imola, le Français a préféré se reposer un peu, physiquement et émotionnellement, afin d'être en forme pour Liège – Bastogne – Liège, qu'il rêve d'accrocher à son palmarès.

La course semble taillée pour lui. Le champion du monde serait le premier Français à remporter la «Doyenne» depuis Bernard Hinault voici déjà 40 ans.

Quatre anciens vainqueurs devraient être en lice. Le Luxembourgeois Bob Jungels (2018), le vétéran espagnol Alejandro Valverde (2006, 2008, 2015, 2017), le Néerlandais Wout Poels (2016) et l'Irlandais Dan Martin (2013) seront évidemment à surveiller. Il en ira de même pour les Slovènes Tadej Pogacar et Primoz Roglic, les deux premiers du récent Tour de France.

Retour à la page d'accueilRetour au sport