"Nous nous excusons de devoir ouvrir la saison à huis clos"

ATS

19.6.2020

Le championnat professionnel japonais de baseball, sport favori dans l'archipel, a démarré vendredi à huis clos, avec trois mois de retard sur le calendrier initial. Ceci alors que le pays lève progressivement ses mesures contre la pandémie de COVID-19.

Le championnat japonais de baseball a repris vendredi.
Keystone

Il s'agit du premier retour à la compétition d'un sport professionnel au Japon depuis le début de la pandémie, avec six matchs au programme vendredi qui permettront l'entrée en lice de l'ensemble des 12 équipes du championnat.

La J-League, le championnat professionnel japonais de football, doit de son côté reprendre le 4 juillet sa saison, stoppée fin février juste après la première journée.

Si la sécurité reste la priorité, l'objectif est de faire revenir à l'avenir les spectateurs dans les stades, selon le patron de la ligue japonaise de baseball (NPB) Atsushi Saito.

«Nous nous excusons de devoir ouvrir la saison à huis clos, mais nous vous promettons de continuer à travailler afin de créer un environnement qui, si les conditions l'autorisent, nous permettra de faire revenir les fans» dans les stades, a-t-il déclaré dans un communiqué.

M. Saito a aussi dit espérer que le lancement du championnat de baseball inspirerait la reprise d'autres sports et divertissements, comme des concerts.

La ligue professionnelle de baseball japonaise rejoint celles de Taïwan et de Corée du Sud, qui ont repris depuis plusieurs semaines, également à huis clos.

En Europe, les championnats de football en Allemagne, en Angleterre et en Espagne ont déjà repris, en attendant celui d'Italie ce week-end.

A l'inverse, la MLB, le championnat américain, n'arrive pas à s'accorder sur une date de reprise. Le conflit entre les joueurs et les instances pourrait même menacer la tenue de la saison.

Le Japon avait été placé sous état d'urgence en avril, alors que le nombre de cas augmentait, mais celui-ci a été levé courant mai, le gouvernement appelant régulièrement depuis les Japonais à faire preuve de prudence.

L'archipel reste globalement peu touché par le virus, avec moins de 18'000 cas et 935 décès enregistrés depuis le début de la pandémie.

Retour à la page d'accueilRetour au sport