Les épreuves "tests" peuvent reprendre

ATS

29.3.2021 - 11:10

ATS

29.3.2021 - 11:10

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ne baissent pas les bras. Ils ont dévoilé des mesures sanitaires censées permettre la tenue en fin de semaine des premières épreuves «tests» depuis le report des JO à l'été 2021 (23 juillet-8 août), en raison de la pandémie de Covid-19.

epa09029088 Nakamura Hidemasa, Games Delivery Officer of Tokyo 2020, speaks during the International Olympic Committee (IOC), the International Paralympic Committee (IPC) and the Tokyo Organising Committee of the Olympic & Paralympic Games (Tokyo 2020) joint press briefing in Tokyo, Japan, 17 February 2021 (issued 22 February 2021). Tokyo 2020, IOC and IPC hosted a joint working meeting via teleconference focusing COVID-19 countermeasures during 15-17 this month. EPA/Du Xiaoyi / POOL
Hidemasa Nakamura, l'un des responsables de l'organisation, a détaillé les mesures sanitaires.
KEYSTONE

La dernière épreuve «test», assimilable à une répétition générale avant les épreuves olympiques, s'était déroulée du 6 au 8 mars 2020, avant que la situation sanitaire ne se dégrade mondialement et que le CIO ne décide de reporter d'un an les Jeux. D'ici à la grand-messe tokyoïte, dix-huit évènements sont au programme, à commencer par le rugby en fauteuil samedi et dimanche.

Pour assurer leur déroulement sans accroc, «nous essayons de limiter les contacts, les poignées de main (...) et de maintenir des distances entre les sportifs d'un mètre, si deux mètres ne sont pas possibles», a détaillé Hidemasa Nakamura, l'un des responsables de l'organisation. Les acclamations seront interdites, et les espaces communs seront aérés toutes les demi-heures.

ATS