Tour de France

"Je ne suis pas en colère" - Pogacar accusé de dopage

ats

12.7.2021 - 17:43

ats

12.7.2021 - 17:43

Tadej Pogacar a assuré «comprendre» les questions que peuvent soulever ses performances sur la Grande Boucle. Le Slovène domine avec plus de 5 minutes d'avance sur son premier poursuivant.

Tadej Pogacar tente de garder le sourire malgré les soupçons de dopage qui l'entourent. 
KEYSTONE

«Je ne suis pas en colère», a répondu Pogacar à un journaliste lors d'une conférence de presse organisée par son équipe UAE Emirates à l'occasion de la seconde journée de repos. «Ce sont des questions inconfortables, car l'histoire du cyclisme n'a pas été rose, mais je comprends totalement pourquoi il y a toutes ces questions», a expliqué le maillot jaune.

Influencer la tactique

«Je n'ai pas préparé mes réponses. J'aime monter sur mon vélo et peu importe ce que ça implique, je l'accepte», a développé le vainqueur sortant, qui est par ailleurs revenu sur son choix de ne pas publier ses données de performance.

«Si tu partages tes données, ça peut influencer la tactique. D'autres équipes peuvent voir quelle est ta limite sur certains terrains», a justifié Pogacar.

«En mode défensif»

Le Slovène est passé en «mode défensif» lors de la deuxième semaine, a-t-il reconnu. «Je cours au jour le jour. Si j'ai une occasion de prendre du temps à mes adversaires, c'est bon à prendre. Il suffit d'une mauvaise journée pour que n'importe quelle étape soit compliquée ou décisive», a conclu Pogacar, qui devance Rigoberto Uran de 5'18 et Jonas Vingegaard de 5'32 avant les six dernières étapes.



ats