Tour de Romandie : le médecin apprend à faire des bulles

ATS

27.4.2021

ATS

27.4.2021

Le Tour de Romandie en temps de Covid-19, c'est une organisation stricte pour séparer au maximum les interactions entre les différents acteurs qui gravitent autour de la course.

Un Tour de Romandie dans une bulle sanitaire

Un Tour de Romandie dans une bulle sanitaire

Le Tour de Romandie en temps de Covid-19, c'est une organisation stricte pour séparer au maximum les interactions entre les différents acteurs qui gravitent autour de la course. Le public ne sera accepté que le long du parcours et sera persona non grata au départ et à l'arrivée d'Oron-la-Ville jusqu'à Fribourg dimanche. Vincent Chollet estime que la situation ne devrait pas poser trop de problèmes durant la semaine, mais que le week-end les gens seront plus enclins à essayer d'approcher les coureurs. La météo peu engageante annoncée pour samedi et dimanche devrait calmer les ardeurs d'une grande partie des passionnés de vélo.

27.04.2021

Le médecin référent de l'épreuve, Vincent Chollet, navigue lui dans la bulle rouge, celles des coureurs et du personnel de l'organisation.

"D'abord, le Tour de Romandie est placé sous les règlements du Canton de Vaud jusqu'au terme de l'épreuve, puisque le départ se fait sur son sol", précise le médecin, qui suivra lui aussi la course au coeur du peloton.

Le public ne sera accepté que le long du parcours et sera persona non grata au départ et à l'arrivée d'Oron-la-Ville jusqu'à Fribourg dimanche. Vincent Chollet estime que la situation ne devrait pas poser trop de problèmes durant la semaine, mais que le week-end les gens seront plus enclins à essayer d'approcher les coureurs. La météo peu engageante annoncée pour samedi et dimanche devrait calmer les ardeurs d'une grande partie des passionnés de vélo.



Les spectateurs pourront tout de même se positionner avec distanciation sur les bords des routes au passage des coureurs. "Soulignez bien qu'il faut porter les masques quand les coureurs passent devant vous", poursuit le médecin de la course.

Tous les membres de la bulle rouge sont logés dans le même hôtel. Cela signifie que les contacts sociaux sont réduits au minimum. Pas question de rentrer à la maison pour voir sa famille jusqu'à dimanche. Pour les coureurs, qui sont répartis dans plusieurs hôtels mais séjourneront dans le même établissement toute la semaine, les visites sont interdites.

Le maximum est donc fait pour éviter toute propagation du Covid. Mais si un cas devait quand même survenir dans une équipe, quelles mesures seraient appliquées? "J'en référerai au médecin cantonal du canton de Vaud. C'est lui qui prendra les décisions qui s'imposent. Comme les prescriptions changent relativement souvent, je ne sais pas ce qui se passera. On peut imaginer que tous les membres de l'équipe de la personne positive seront soumis à un test rapide. Pourront-ils continuer la course? Seul le médecin cantonal pourra répondre."