Lutte

Il frappe l’arbitre après un coup de chaleur

ATS

18.5.2022 - 11:08

Un lutteur indien a été banni à vie par la Fédération nationale pour avoir donné un coup de poing à l'arbitre après sa défaite, dans une salle en panne de climatisation, à New Delhi où sévit une intense canicule.

ATS

18.5.2022 - 11:08

Satender Malik, lutteur de la catégorie des plus de 125 kg, disputait mardi un combat de qualification pour les prochains Jeux du Commonwealth prévus cet été à Birmingham, quand l'arbitre a accordé la victoire à son adversaire.

En nage et pris d'un accès de colère, le perdant a traversé le tapis en injuriant l'arbitre, Jagbir Singh, avant de le frapper au visage.

«Je suis profondément offensé qu'il m'ait insulté et frappé devant tout le monde alors que je ne faisais que mon devoir», a déclaré M. Singh, cité par le quotidien Indian Express.

«Jamais auparavant une telle chose n'était arrivée», a déclaré à l'AFP Vinod Tomar, un responsable de la Fédération indienne de lutte, «il a non seulement frappé l'arbitre mais a également menacé de le tuer».

41 degrés

La température extérieure était de 41 degrés Celsius alors qu'une intense canicule sévit actuellement dans le nord de l'Inde. Le mercure est même monté jusqu'à 49 degrés dans certaines parties de New Delhi dimanche.

«Une plainte a été déposée auprès de la police et nous l'avons banni à vie», a ajouté Vinod Tomar, confirmant que le système de climatisation ne fonctionnait pas.

Un autre lutteur, Vishal Kalliraman, furieux de sa défaite, a lui frappé à coups de poing le mur de la salle où la police a dû intervenir en raison d'échauffourées dans le public.

Alors que les vagues de chaleur sont courantes en Inde en mai et juin, l'été a été particulièrement précoce cette année, avec le mois de mars le plus chaud enregistré depuis le début des relevés.

ATS