Saut à ski

Peier et Deschwanden visent les sommets

ck, ats

4.2.2022 - 08:48

Les sauteurs suisses, Killian Peier et Gregor Deschwanden en tête, abattront leur première carte ce week-end aux JO de Pékin à l'occasion du concours au «petit» tremplin. En confiance, le Vaudois et le Lucernois visent le haut du classement.

Killian Peier veut briller à Pékin.
KEYSTONE

ck, ats

4.2.2022 - 08:48

Killian Peier se réjouit au plus haut point de vivre ses premiers Jeux. «Le tremplin est absolument génial, gigantesque», a souligné le médaillé de bronze des Championnats du monde 2019 avant même de s'élancer pour son premier saut d'entraînement jeudi. «Je suis hyper content», a-t-il ajouté.

Les Chinois ont effectivement bâti une installation visuellement spectaculaire, les deux tremplins semblant sortir d'un couvercle ovale ressemblant à un OVNI. «Il nous faut environ une minute pour passer de la chambre d'appel à la table d'élan», raconte le sauteur de la Vallée de Joux.

Un diplôme comme objectif

Auteur de six top 10 dans la Coupe du monde 2021/22, Killian Peier peut aborder ces joutes en confiance. Il a prouvé lors des Mondiaux 2019 sa capacité à briller dans les grands rendez-vous. Mais il reste prudent à l'heure d'énoncer un objectif: «Je veux livrer ma meilleure performance possible», glisse-t-il simplement.

Même son de cloche du côté de Gregor Deschwanden, qui vivra ses troisièmes Jeux consécutifs. «Je veux simplement réaliser deux sauts de haut niveau. Tu ne peux pas faire plus que ce que tu peux faire», lâche le Lucernois de 30 ans.

«Tout le monde rêve forcément d'une médaille, mais un diplôme est déjà un objectif très ambitieux. Et une super motivation pour moi», poursuit Gregor Deschwanden, qui s'est classé à cinq reprises entre la 10e et la 16e place en Coupe du monde cet hiver et semble mûr pour signer un exploit.

Ammann et Peter

Les deux autres sauteurs suisses en lice à Pékin devront quant à eux déjà sortir le grand jeu dès samedi matin, à l'occasion des qualifications d'un concours programmé dimanche à 12h (heure suisse). Le quadruple champion olympique Simon Ammann (40 ans) manquait récemment de force dans les jambes, alors que Dominik Peter (20 ans) se remet tout juste d'une blessure à un genou.

ck, ats