Tokyo 2021 : Mujinga Kambundji et Max Heinzer porte-drapeaux

ats

22.7.2021 - 09:41

ats

22.7.2021 - 09:41

La sprinteuse Mujinga Kambundji et l'épéiste Max Heinzer ont été désignés par Swiss Olympic comme porte-drapeaux de la délégation suisse lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Tokyo ce vendredi.

En 2016 à Rio, cet honneur était revenu à la gymnaste Giulia Steingruber.

Demain soir, heure du Japon, la Suisse entrera en tant que 85e des 206 nations dans le stade olympique. La délégation sera menée par Mujinga Kambundji (athlétisme) et Max Heinzer (escrime). Ralph Stöckli, le Chef de mission de Swiss Olympic, a choisi les deux athlètes. Il profite ainsi de l'occasion qui lui a été donnée de sélectionner deux personnes, pour la première fois dans la longue histoire des Jeux olympiques. «Ce signal fort souligne les efforts du CIO en matière d'égalité des sexes», souligne Ralph Stöckli dans un communiqué de Swiss Olympic.

Le chef de la délégation suisse a expliqué le choix de Mujinga Kambundji et Max Heinzer comme porte-drapeaux de ces Jeux particuliers parce qu'ils illustraient l'exigence du sport de haut niveau et qu'ils avaient déjà prouvé à plusieurs reprises qu'ils appartenaient aux meilleurs de leur sport. «L'athlétisme s'est développé de manière incroyablement positive ces dernières années en Suisse. Mujinga est le visage de cette nouvelle génération, qui est représentée par 30 athlètes à Tokyo. C'est une figure populaire, dotée d'un grand charisme, qui a réussi à s'imposer au sommet du sport mondial.»

Concernant Max Heinzer, Ralph Stöckli ajoute: «Il vit son rêve olympique d'une manière fascinante. Et ce dans un sport qui prend à chaque fois une grande place sur la scène des Jeux olympiques. Max représente donc aussi les athlètes de sports plus petits qui pratiquent le sport d'élite comme une profession – et il est un modèle pour beaucoup d'entre eux. »