Beachvolley

Battues, Vergé-Dépré et Heidrich joueront pour le bronze olympique

ats

5.8.2021 - 06:01

ats

5.8.2021 - 06:01

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré devront lutter pour le bronze aux JO de Tokyo. La Zurichoise et la Bernoise se sont lourdement inclinées 21-12 21-11 en demi-finale face aux Américaines April Ross/Alix Klineman, vice-championnes du monde 2019.

Anouk Vergé-Dépré et Joana Heidrich devront lutter pour le bronze aux JO de Tokyo.
Keystone

Les championnes d'Europe 2020 doivent très vite se remobiliser si elles entendent offrir au beachvolley helvétique la deuxième médaille olympique de son histoire, 17 ans après celle de bronze conquise par Patrick Heuscher et Stefan Kobel à Athènes. Elles sont en effet passées à côté de leur demi-finale, bouclée en 38'.

Brillante dans le «money time» face à Ana Patricia/Rebecca en quart de finale, Joana Heidrich s'est notamment montrée bien trop vulnérable à la réception, ce dont Ross/Klineman ont très rapidement su profiter. La paire suisse a qui plus est accumulé les imprécisions, à la passe comme dans le registre défensif.

«Rien à nous reprocher»

Heidrich/Vergé-Dépré ont vécu un début de match cauchemardesque, se retrouvant menées 10-3 par un duo américain pour sa part en pleine possession de ses moyens. Elles n'ont pas vraiment relevé la tête dans la deuxième manche, accusant très vite cinq longueurs de retard (5-10) après avoir concédé trois points d'affilée.

Une victoire aurait constitué «un très, très, très grand exploit. Elles se devaient de l'emporter. Nous n'avons rien à nous reprocher», a expliqué Anouk Vergé-Dépré. «Elles nous ont mises tout de suite sous pression. Nous avons cherché jusqu'au bout à trouver la solution en équipe, mais en vain», a souligné sa partenaire.

24 heures pour se ressaisir

Joana Heidrich/Anouk Vergé-Dépré ont 24 heures devant elles pour oublier cette défaite. Elles disputeront le match pour le bronze vendredi à 3h (heure suisse) face aux Lettones Tina Graudina/Anastasija Kravcenoka, championnes d'Europe 2019 et 4es de la récente manche du World Tour de Gstaad.

April Ross (39 ans) est quant à elle assurée de glaner une troisième médaille olympique, avec une troisième partenaire différente. En argent en 2012 au côté de Jennifer Kessy et en bronze en 2016 avec Kerri Walsh, la Californienne vise un premier sacre avec Alix Klineman (31 ans).

ats