Belinda Bencic : "Sans aucun doute le plus grand moment de ma carrière"

ATS

29.7.2021

ATS

29.7.2021

Belinda Bencic décrochera deux médailles olympiques à Tokyo. La St-Galloise s'est hissée en finale tant en simple qu'en double, où elle est associée à Viktorija Golubic.

Viktorija Golubic et Belinda Bencic disputeront la finale olympique.
Keystone

«C'est sans aucun doute le plus grand moment de ma carrière», a laché Belinda Bencic. «C'est le plus beau résultat que j'ai obtenu jusqu'à présent, et ma plus grosse performance en double. Accomplir ces deux choses le même jour, c'est incroyable», a-t-elle poursuivi.

Mieux qu'à Rio

Ces deux médailles sont les septième et huitième pour la délégation helvétique, les sixième et septième conquises par des femmes. L'objectif fixé par Swiss Olympic, qui visait au moins sept podiums soit autant qu'en 2016 à Rio, est donc d'ores et déjà atteint alors qu'il reste dix jours de compétition!

Le tennis helvétique est par ailleurs assuré de porter son total à six médailles olympiques. C'est Marc Rosset qui avait cueilli la première, glanant l'or en 1992 sur la terre battue de Barcelone. Roger Federer en a conquis deux, l'or en double en 2008 à Pékin au côté de Stan Wawrinka puis l'argent en 2012, la paire Timea Bacinszky/Martina Hingis se parant de bronze en 2016.

Un rêve qui devient réalité"

«C'est déjà un rêve pour tout athlète de se retrouver là. Les émotions sont immenses parce que je suis assurée de conquérir une médaille. J'en ai toujours rêvé, mais je ne pensais pas que ça puisse devenir réalité», avait lâché Belinda Bencic après son succès sur Elena Rybakina (7-6 4-6 6-3) en simple.



La St-Galloise semblait toujours incrédule quelque quatre heures plus tard après avoir armé un coup droit gagnant pour s'assurer un deuxième podium dans ces joutes. La paire Bencic/Golubic était revenue de loin face aux Brésiliennes Laura Pigossi/Luisa Stefani, battues 7-5 6-3 en demi-finale du double après avoir mené 4-0.

Un mot d'ordre : récupérer

Belinda Bencic avait plus de 24 heures devant elle pour se remettre de ces fortes émotions, et surtout pour tenter de refaire si possible le plein d'énergie après avoir passé près de 11h30' sur les courts au cours des trois derniers jours. Car elle ne se contentera certainement pas de médailles d'argent.

Portée par un supplément d'âme sans lequel rien ne serait possible, la Saint-Galloise (24 ans) abordera la finale du simple avec les faveurs du pronostic samedi. Mais elle ne saurait trop se méfier de Marketa Vondrousova (WTA 42), euphorique après avoir notamment sorti Naomi Osaka (WTA 2) au 3e tour à Tokyo.



Belinda Bencic a qui plus est perdu l'unique duel livré face à la gauchère tchèque, ce printemps à Miami (4-6 6-4 6-4) sur une surface similaire. Et Marketa Vondrousova, qui fut finaliste à Roland-Garros en 2019, ne s'est pas attardée sur le court jeudi: elle a écrasé Elina Svitolina (WTA 6) 6-3 6-1.

En outsiders en double

Bencic/Golubic endosseront en revanche le costume des outsiders dimanche en finale du double. Leur tâche s'annonce extrêmement délicate face à la paire tchèque Barbora Krejcikova/Katerina Siniakova, tête de série no 1 et victorieuse de trois titres du Grand Chelem dont un il y a un peu plus d'un mois à Roland-Garros.

«Je n'ai vraiment pas envie que ce rêve s'arrête. Avec Viki, nous parlions de nous réveiller demain et de nous rendre compte que rien n'est arrivé et que nous serions tristes», a encore lâché Belinda Bencic. "Mais c'est la réalité. Nous sommes super heureuses. Et nous aurons encore de l'énergie pour les finales.