Escrime

Son comportement sexuel le prive de village olympique 

Chris Geiger

27.7.2021

Chris Geiger

27.7.2021

Présent à Tokyo pour les Jeux olympiques, l'escrimeur américain Alen Hadzic n'est pas autorisé à côtoyer les autres athlètes, ni à voyager avec sa délégation en raison d'une affaire de moeurs. Il lui est également interdit de séjourner dans le village olympique.

Pour l'intégralité des athlètes présents cet été à Tokyo, l'expérience olympique est largement impactée par les restrictions liées au Covid-19. Le séjour au Japon est toutefois encore davantage limité en terme de libertés pour Alen Hadzic.

Embourbé dans une affaire de moeurs, l'escrimeur américain, suspendu dans un premier temps par sa Fédération, a finalement été autorisé à s'entraîner et à s'aligner en compétition au pays du Soleil-Levant. 

L'épéiste n'a, par contre, pas le droit de voyager avec sa délégation, d'approcher les autres athlètes ou de vivre au village olympique, lui qui est accusé d'avoir eu un comportement sexuel déplacé avec trois athlètes américaines entre 2013 et 2015.

L'athlète de 29 ans a, par ailleurs, été contraint par sa Fédération à séjourner dans un hôtel situé à plus de 30 minutes de Harumi. Une obligation finalement levée par le Comité olympique américain, lequel n'a néanmoins pas autorisé à Alen Hadzic d'intégrer le village olympique.