Ligue 1

Le PSG se saborde devant son public

AFP

8.5.2022

Un Paris Saint-Germain très dissipé s'est laissé remonter au score par Troyes (2-2) et a concédé son troisième nul d'affilée en Ligue 1, dimanche au Parc des Princes pour la 36e journée.

Paris Saint-Germain – ESTAC Troyes 2-2

Paris Saint-Germain – ESTAC Troyes 2-2

Ligue 1, 36ème journée, Saison 21/22

08.05.2022

AFP

8.5.2022

La tête aux vacances ? Depuis qu'il est champion de France pour la dixième fois, le PSG enchaîne les nuls. Après Lens (1-1), pour le match du sacre, et Strasbourg (3-3) en Alsace, le club parisien a encore lâché du lest.

Ike Ugbo (30e) et Florian Tardieu (49e sur penalty) ont ainsi ramené l'ESTAC dans le match après un début pétaradant du PSG, vite devant grâce à Marquinhos (6e) et Neymar (25e sur penalty), qui a inscrit son 99e but sous le maillot parisien. Mener rapidement a comme démotivé les Parisiens, qui ont ensuite laissé l'initiative à Troyes.

L’OM retrouve le sourire, l’OL grimace

Plus tôt dans la journée, Marseille s'est remis à flot après une semaine difficile, marquée notamment par l'élimination décevante en demi-finale de Conference League, face au Feyenoord Rotterdam, et la blessure de son maître à jouer Dimitri Payet. Les Phocéens ont repris la deuxième place (68 pts) du classement grâce à leur succès à Lorient (3-0) et repassent devant Monaco (65 pts).

Ce dimanche a en revanche été fatal aux espoirs européens de l’Olympique Lyonnais, qui a subi la défaite de trop contre le relégable Metz (3-2). La cinquième place (60 pts) synonyme de Conference League semble hors d'atteinte pour les Lyonnais (8e, 55 pts), sauf miracle lors des deux dernières journées.

«La saison est un échec», a constaté l'entraîneur Peter Bosz, à court de mots pour décrire une nouvelle performance déroutante de ses joueurs, qui n'ont «aucune excuse».

Bordeaux proche de la Ligue 2

Pour les Girondins de Bordeaux, ce n'est peut-être plus qu'une question de jours. Ils ont chuté à Angers (4-1) pour se retrouver, seuls, à la dernière place (27 pts), derrière Metz (28 pts). Si le barragiste Saint-Etienne (31 pts) gagne à Nice mercredi (19h00), le sort des Girondins sera scellé. Ils descendront en Ligue 2, après 30 années consécutives dans l'élite. Au mieux, ils peuvent espérer terminer à la 18e place.