Engelberg : Deschwanden ambitieux après une pause forcée

hle, ats

17.12.2020 - 10:31

Les sauteurs suisses évolueront à domicile ce week-end à Engelberg, après une pause forcée en raison du coronavirus. Leader de l'équipe, Gregor Deschwanden visera le top 15 sur le tremplin du Titlis.

Gregor Deschwanden visera le top 15 à Engelberg.
Keystone

Les sauteurs suisses évolueront à domicile ce week-end à Engelberg, après une pause forcée en raison du coronavirus. Leader de l'équipe, Gregor Deschwanden visera le top 15 sur le tremplin du Titlis.

A 29 ans, Deschwanden semble enfin avoir trouvé la constance recherchée. Lors des cinq concours Coupe du monde disputés cette saison, il a chaque fois réussi à aller en finale. Son 14e rang provisoire au général démontre les progrès effectués par le Lucernois.

A Engelberg, il visera le top 15. Avec l'espoir d'améliorer son meilleur résultat sur ce tremplin, une 18e place conquise en décembre 2013. Les derniers jours n'ont cependant pas été faciles, avec la quarantaine imposée suite au test Covid-19 positif de l'entraîneur Ronny Hornschuh. Deschwanden a dû se maintenir en forme à la maison. Il ne rechaussera les skis que vendredi pour la qualification.

Cette pause n'a pas forcément été négative. "On a vu aux Mondiaux de vol à ski que ceux qui sortaient de quarantaine n'avaient pas perdu leur niveau", dit-il.

Dernier podium suisse en 2014

Le dernier podium d'un Suisse à Engelberg remonte à décembre 2014, quand Simon Ammann s'était classé 2e. A l'époque, le quadruple champion olympique alignait les bons résultats. Peu après, il avait fini 2e à Garmisch-Partenkirchen et 3e à Innsbruck lors de la Tournée des quatre tremplins... avant une chute terrible à Bischofshofen. Depuis lors, Ammann (39 ans) saute après sa gloire passée.



Son début de saison ne lui a apporté que des déceptions. Il n'a ainsi pas encore inscrit le moindre point en Coupe du monde. Mais il ne perd pas espoir. Ses difficultés sont d'ordre technique, avec notamment un déficit de hauteur en vol.

Mais s'il veut disputer ses septièmes JO en 2022 à Pékin, le vétéran sait qu'il doit redresser la barre. Franchir la qualification à Engelberg ne constituera pas une formalité dans sa forme actuelle.

Vainqueurs 2019 en retrait

Dominik Peter (19 ans) sera le troisième Suisse en lice. Il s'affirme cet hiver, avec trois classements dans les points. L'an passé, il avait fini 43e et 29e sur le Titlis. Une progression est attendue ce week-end.

Vainqueurs en 2019, le Polonais Kamil Stoch et le Japonais Ryoyu Kobayashi ne semblent pas en grande forme. Les favoris seront plutôt l'Allemand Markus Eisenbichler et le Norvégien Halvor Egner Granerud.

Un autre Allemand, Karl Geiger, aurait aussi pu prétendre à la victoire. Mais il a été contrôlé positif au Covid-19 et ne pourra donc pas sauter ce week-end. La présence du champion du monde de vol à ski à la Tournée des quatre tremplins est désormais incertaine.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

hle, ats