La passe de trois pour Wendy Holdener ?

jfd, ats

8.2.2021 - 05:00

Les Championnats du monde de Cortina commencent lundi avec le combiné dames. Double tenante du titre, Wendy Holdener va tenter la passe de trois, mais la concurrence sera rude.

Wendy Holdener est la double championne du monde en titre du combiné.
Keystone

A la différence des autres années, impossible de désigner les favorites sur la base des résultats de la saison puisque la FIS a choisi de ne pas proposer de combiné cette année. C'est donc privées de repères que les filles vont se lancer dans cet unique combiné de la saison.

Et comme les trois derniers titres internationaux décernés ont été remportés par des Suissesses (Wendy Holdener en 2017 et 2019, Michelle Gisin aux JO en 2018), la logique place la Schwytzoise et l'Obwaldienne dans le camp des favorites, au même titre que Petra Vlhova, Federica Brignone et Mikaela Shiffrin. C'est normalement parmi ces cinq femmes que devrait se trouver la future championne du monde.

Sur les traces d'Erika Reymond-Hess

En cas de titre, Wendy Holdener rejoindrait Erika Reymond-Hess (1982, 85 et 87) avec trois couronnes consécutives. A l'aise lors des grands rendez-vous, la skieuse d’Unteriberg vient pourtant de se séparer de son coach Klaus Mayrhofer en raison d'un différend concernant la philosophie des entraînements. Auteure d'un unique podium en slalom cet hiver (une 3e place), la Schwytzoise possède cependant suffisamment d'expérience pour ne pas être trop affectée.

Le chef du ski féminin helvétique Beat Tschuor avait un plan permettant à Lara Gut-Behrami et Corinne Suter, ses deux meilleurs atouts dans les disciplines de vitesse, de se tester avant le Super-G de mardi. Mais la météo l'a contraint à revoir sa copie. En plaçant le slalom à 11h et le Super-G à 14h30, le jury a torpillé son idée. Cela signifie que les deux femmes ne prendront pas part à la compétition et ne pourront pas utiliser cette manche de Super-G comme galop d'essai.

Difficile de dire en revanche si cette inversion aura un impact sur la compétition. Ce qui demeure certain, c'est que le calcul n'a pas lieu d'être en pareille situation. Au cas où la course ne pourrait pas avoir lieu lundi, les organisateurs ont la possibilité de replacer cette compétition le lundi 15 février.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

jfd, ats