Lara Gut-Behrami

Lara Gut-Behrami : «Il faudra rester zen cette semaine»

Grégoire Galley, à Courchevel

15.3.2022

Malgré la fatigue, les skieurs et skieuses helvétiques veulent se mettre en évidence dès mercredi à Courchevel.

Lara Gut-Behrami : un repos bien mérité dans quelques jours.
KEYSTONE

Grégoire Galley, à Courchevel

15.3.2022

La station de Courchevel accueille les finales de la Coupe du monde de ski alpin dès mercredi. Après une saison éprouvante en raison du coronavirus et des Jeux olympiques de Pékin, les Helvètes lancent leurs ultimes forces dans la bataille cette semaine en Savoie. 

Corinne Suter et Beat Feuz joueront gros dès le premier jour de course, lors duquel se dérouleront les deux descentes, masculine, puis féminine. «Kugelblitz» compte 23 points de retard sur Aleksander Aamodt Kilde, tandis que la Schwytzoise doit remonter un déficit de 75 points sur Sofia Goggia. Autant le dire tout de suite, les deux champions olympiques devront sortir le grand jeu pour arracher le globe de la discipline.

«Je suis encore en course pour le globe donc c'est quelque chose de positif. Kilde est en très grande forme et s'il skie correctement mercredi, il sera très rapide. Mais on ne sait pas, il peut se passer beaucoup de choses lors des finales», a expliqué le Bernois à l’issue du deuxième entraînement de la descente, duquel il a pris la 9e place.

En revanche, la mission de Corinne Suter s’annonce plus ardue. «Je vais donner mon maximum comme toujours et on fera les comptes ensuite», a indiqué la lauréate du globe de la discipline en 2020. 

Les autres athlètes de Swiss Ski évolueront sans pression dans la vallée de la Tarentaise. D'ores et déjà assuré de remporter le globe de géant et celui du général, Marco Odermatt a promis d’attendre samedi pour fêter comme il se doit sa magnifique saison.

De son côté, Michelle Gisin affichait aussi un large sourire mardi dans l’aire d’arrivée de la toute nouvelle piste Eclipse. «Je vais beaucoup mieux qu’en novembre. Cette année a vraiment été bizarre mais elle a aussi été très intéressante. Je me réjouis quand même de relâcher la pression dès lundi prochain», a confié la double championne olympique du combiné. 

Au contraire de la skieuse obwaldienne, Lara Gut-Behrami n’avait pas la mine des grands jours dans la raquette d’arrivée. Tourmentée par un virus récalcitrant depuis le début de la saison, la Tessinoise attend visiblement la fin de l’hiver avec impatience pour se ressourcer en famille. «Je suis encore fatiguée. Je vais simplement faire de mon mieux ici afin de réussir de belles courses. Pour cela, il faudra rester zen tout au long de la semaine», a lâché la blonde de Comano. Malgré les vents contraires, la championne olympique de super-G paraît en mesure de conclure sa saison en signant un résultat probant dans la station savoyarde. Sa deuxième place lors du premier entraînement de la descente en est la preuve. Elle pourra également viser la victoire lors du super-G jeudi et en géant dimanche.